Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19932B – Haute-CorseLuri – Grotte de Gritulu Tuffo

1993
2B – Haute-Corse

Luri – Grotte de Gritulu Tuffo

Sondage (1993)
Responsable d’opération : Jacques Magdeleine
Notice rédigée avec Jean-Denis Vigne

Entrées d’index

Année de l'opération :

1993

Numéro d’opération :

210

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Texte intégral

1À la suite de la découverte fortuite d’ossements probables de cerf et de tessons paraissant néolithiques, un sondage a été autorisé dans la grotte de Gritulu proche du hameau de Tuffo dans la commune de Luri. Ce sondage avait pour objectif de vérifier la présence d’une faune ancienne dans la grotte et sa relation éventuelle avec la présence de l’homme. La grotte qui mesure 10 m de long sur 2 m à 3 m de large, s’ouvre vers le nord-est et présente de bonnes conditions de conservation des vestiges.

2Le premier objectif a été atteint et la présence d’une faune pléistocène relativement riche et en bon état de conservation est confirmée. Cette faune est présente pratiquement dès la surface et se maintient jusqu’à un premier plancher stalagmitique. Au-delà de ce plancher, seuls des restes d’animaux de petite taille (prolagus ? rongeurs ? oiseaux ?) ont été retrouvés mais à ce niveau, la surface fouillée a été réduite à une cinquantaine de cm2. Une analyse préliminaire a permis de reconnaître la présence d’une faune moderne comportant le Mulot sylvestre, le Rat noir, le Lapin, le Renard et le Mouton ou la Chèvre et d’une faune pléistocène qui comporte toutes les espèces composant la « faune à Tyrrhenicola », à l’exception de la Musaraigne géante, y sont associés deux grands mammifères : Cynotherium et Megaloceros cazioti mais aussi des oiseaux parmi lesquels Gypaetus ou Aequila. Aucun indice d’intervention humaine n’a pu être mis en évidence sur les ossements. Cet assemblage fossile semble résulter de l’action conjointe ou successive de carnivores, tant oiseaux (Grand Duc, Aigle, Gypaète) que mammifère (Cynotherium). Le second objectif n’a pas été atteint dans le sens souhaité. Certes la présence humaine est confirmée, elle est même à l’origine, très probable, du bouleversement des couches, qui fait voisiner des vestiges d’époque récente avec des ossements de faune ancienne. Les seuls éléments certains se rapportant à une présence humaine (foyers, tessons, cartouches..) sont d’époque historique et semblent aller de la fin du Moyen Âge aux temps modernes. Aucune trace anthropique sûre n’apparaît pour les époques antérieures.

3Pourtant une interrogation demeure, elle est posée par ce qui ressemble à une industrie lithique mal définie et par les charbons retrouvés dans les couches les plus profondes sous les deux planchers stalagmitiques. Donc, outre l’intérêt que peut offrir la grotte de Gritulu pour une étude de la faune, la persistance de cette interrogation devrait justifier pleinement une poursuite des travaux. Un agrandissement de la surface fouillée pourrait peut-être apporter quelques précisions sur l’occupation humaine récente et surtout devrait permettre d’accéder aux couches profondes scellées par les planchers stalagmitiques pour tenter d’y expliquer la présence de charbons.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacques Magdeleine, Jean-Denis Vigne, « Luri – Grotte de Gritulu Tuffo » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23123

Haut de page

Auteurs

Jacques Magdeleine

Articles du même auteur

Jean-Denis Vigne

CNRS

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jacques Magdeleine

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search