Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19942B – Haute-CorseOletta, Olmeta-di-Tuda, Vallecall...

1994
2B – Haute-Corse

Oletta, Olmeta-di-Tuda, Vallecalle, Rapale – Nebbio

Prospection inventaire (1994)
Responsable d’opération : Daniel Istria
Notice rédigée avec Franck Leandri

Texte intégral

1Le choix de ce territoire du Nord de la Corse pour ce travail de prospection-inventaire a été motivé par sa richesse en vestiges archéologiques et en documents manuscrits, dont les plus anciens remontent au xie s., mais surtout parce que cette micro-région, géographiquement homogène, était susceptible de répondre à de nombreuses interrogations. Le présent travail est donc destiné, dans un premier temps, à compléter un ensemble d’informations déjà important rassemblé par les archéologues insulaires depuis plusieurs années pour aboutir, nous l’espérons, à une synthèse organisée à partir d’un axe de recherche privilégié : l’Homme et son environnement, du Néolithique au xve s. apr. J.-C.

2Les premières investigations réalisées sur le terrain avec l’aide précieuse de collaborateurs locaux de la Société archéologique du Nebbio (P. Magnan, C. Morati et D. Graziani), ont permis dans un premier temps de reconnaître un grand nombre de sites déjà signalés par nos prédécesseurs mais souvent mal localisés. D’autre part, plusieurs sites ont été découverts soit grâce à une observation minutieuse de la géomorphologie, soit à partir de l’étude de documents anciens tels les textes d’archives ou les cartes du Plan Terrier de la Corse.

3Les principaux sites néolithiques avaient été recensés par J. Magdeleine mais leur état de conservation ne permet pas d’affiner leur chronologie. L’un des principaux apports de cette prospection est la localisation précise du lieu de découverte de la statue-menhir de Murtola en association avec une colline fortifiée de la plaine du Nebbio.

4L’occupation antique dans cette région semble peu importante mais elle est représentée aussi bien par des sites d’habitat que par des nécropoles dont il est bien difficile d’évaluer l’ampleur.

5Pour l’époque médiévale (fig. 1), l’intérêt de cette étude est d’avoir permis la découverte d’habitats datables des xie-xiie et xiiie s. grâce aux documents d’archives. Il s’agit dans tous les cas de modestes agglomérations désignées le plus souvent par le terme casali et perchées sur de petits éperons rocheux. D’autre part, la prospection a permis d’identifier une partie des forteresses possédées par Giovaninellu de Loreto à la fin du xiiie s. Cinq des neuf castelli mentionnés dans le serment de fidélité de 1289 se trouvent sur les communes prospectées. Ce sont des édifices assez modestes constitués principalement d’un donjon, d’une citerne et d’un rempart dont le contour épouse parfaitement les formes du relief. Seul le castellu de Croce (Olmeta-di-Tuda) est dépourvu de donjon alors que le rempart semble enfermer une surface relativement importante où sont repérables plusieurs structures dont un abri sous roche partiellement muré.

Fig. 1 – Carte de répartition des principaux sites médiévaux du Nebbiu

Fig. 1 – Carte de répartition des principaux sites médiévaux du Nebbiu

35, San Salvatore (Santo Pietro-di-Tenda), chapelle ; 36, Torricella (Santo-Pietro-di-Tenda), fortification ; 37, San Pietro (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle ; 38, San Giovanni (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle ; 39, San Rocco (Saint-Florent), chapelle ; 40, Sant’Angello (Saint-Florent), chapelle ; 41, Castellu de Ia Tozza (Patrimonio) ; 42, Castellu de Poghju pinzutu (Barbaggiu) ; 43, Castellu de Puretu (Lama) ; 44, Santu Petru Vecchiu (Rapale) ; 45, Castellu de Longheta ; 46, San Paolo (Vallecalle), chapelle ; 47, Castellu di Tuda (Olmeta-di-Tuda) ; 48, San Nicolao (Olmeta-di-Tuda), chapelle ; 49, Rosolo (Olmeta-di-Tuda), village ; 50, Santa Maria (Olmeta-di-Tuda), église pievane ; 51, Castellu de Biguglia ; 52, Olmeto (Olmeta-di-Tuda), village ; 53, Stantaru (Olmeta-di-Tuda), fortification ; 54, Castellu di Croce (Olmeta-di-Tuda) ; 55, Santu Stefanu (Olmeta-di-Tuda), chapelle ; 56, Petra Lareta (Vallecale), château et habitat ; 57, San Giovanni (Olmeta-di-Tuda), chapelle ; 58, Castellu de Longheta (Rapale) ; 59, San Martino (Rapale), chapelle ; 60, Sant’Anastasia (Vallecalle), chapelle ; 61, Rapale, village ; 62, San Damiano (Sorio), chapelle ; 63, San Martino (Rapale), chapelle ; 64, Torre (Murato), fortification ; 65, San Frusulu (Murato), chapelle ; 66, Sa Cesario (Rapale), chapelle ; 67, Casa Nova Castricalla (Santo-Pietro-di-Tenda), village ; 68, A Chiesa Nera (Piève), chapelle ; 69, San Salvatore (Murato), chapelle ; 70, Assigliani (Piève), village ; 71, San Brizio (Piève), chapelle ; 72, Castellu de Stella (Borgo) ; 73, San Giovanni (Santo Pietro-di-Tenda), église ; 74, Santu Petru (Santo-Pietro-di-Tenda), village ; 75, Castellu di Brumica (Santo Pietro-di-Tenda) ; 76, Santu Petru di Brumica (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle ; 77, Sant’Amanza (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle ; 78, San Bernardino (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle.

D. Istria (Afan), F. Leandri (Afan).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Carte de répartition des principaux sites médiévaux du Nebbiu
Légende 35, San Salvatore (Santo Pietro-di-Tenda), chapelle ; 36, Torricella (Santo-Pietro-di-Tenda), fortification ; 37, San Pietro (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle ; 38, San Giovanni (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle ; 39, San Rocco (Saint-Florent), chapelle ; 40, Sant’Angello (Saint-Florent), chapelle ; 41, Castellu de Ia Tozza (Patrimonio) ; 42, Castellu de Poghju pinzutu (Barbaggiu) ; 43, Castellu de Puretu (Lama) ; 44, Santu Petru Vecchiu (Rapale) ; 45, Castellu de Longheta ; 46, San Paolo (Vallecalle), chapelle ; 47, Castellu di Tuda (Olmeta-di-Tuda) ; 48, San Nicolao (Olmeta-di-Tuda), chapelle ; 49, Rosolo (Olmeta-di-Tuda), village ; 50, Santa Maria (Olmeta-di-Tuda), église pievane ; 51, Castellu de Biguglia ; 52, Olmeto (Olmeta-di-Tuda), village ; 53, Stantaru (Olmeta-di-Tuda), fortification ; 54, Castellu di Croce (Olmeta-di-Tuda) ; 55, Santu Stefanu (Olmeta-di-Tuda), chapelle ; 56, Petra Lareta (Vallecale), château et habitat ; 57, San Giovanni (Olmeta-di-Tuda), chapelle ; 58, Castellu de Longheta (Rapale) ; 59, San Martino (Rapale), chapelle ; 60, Sant’Anastasia (Vallecalle), chapelle ; 61, Rapale, village ; 62, San Damiano (Sorio), chapelle ; 63, San Martino (Rapale), chapelle ; 64, Torre (Murato), fortification ; 65, San Frusulu (Murato), chapelle ; 66, Sa Cesario (Rapale), chapelle ; 67, Casa Nova Castricalla (Santo-Pietro-di-Tenda), village ; 68, A Chiesa Nera (Piève), chapelle ; 69, San Salvatore (Murato), chapelle ; 70, Assigliani (Piève), village ; 71, San Brizio (Piève), chapelle ; 72, Castellu de Stella (Borgo) ; 73, San Giovanni (Santo Pietro-di-Tenda), église ; 74, Santu Petru (Santo-Pietro-di-Tenda), village ; 75, Castellu di Brumica (Santo Pietro-di-Tenda) ; 76, Santu Petru di Brumica (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle ; 77, Sant’Amanza (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle ; 78, San Bernardino (Santo-Pietro-di-Tenda), chapelle.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/23216/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 323k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Istria, Franck Leandri, « Oletta, Olmeta-di-Tuda, Vallecalle, Rapale – Nebbio » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 22 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23216

Haut de page

Auteurs

Daniel Istria

Afan

Articles du même auteur

Franck Leandri

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Daniel Istria

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search