Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19962B – Haute-CorseSisco – Grotte de Butrone

1996
2B – Haute-Corse

Sisco – Grotte de Butrone

Sondage (1996)
Responsable d’opération : Eugène Bonifay

Entrées d’index

Année de l'opération :

1996

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université de Corse

Texte intégral

1La grotte de Butrone développe près de 600 m de galeries (fig. 1) très facilement pénétrables comportant un réseau actif, dans lequel coule une rivière souterraine permanente, et un réseau fossile.

Fig. 1 – Coupe longitudinale de la grande galerie (galerie « A »)

Fig. 1 – Coupe longitudinale de la grande galerie (galerie « A »)

Relevé et DAO : E. Bonifay.

2Malgré une situation extrêmement favorable pour un habitat humain (large auvent formant un grand abri sous roche très sec, présence, dans une partie du réseau, d’une rivière souterraine, proximité immédiate – une trentaine de mètres de l’abri – d’un ruisseau de surface permanent, altitude moyenne dominant de près de 500 m la baie de Sisco), les sondages réalisés en 1996 ont été faiblement positifs au point de vue archéologique et paléontologique une cinquantaine seulement d’ossements actuels ou subactuels d’animaux sauvages ou domestiques a été recueillie en surface dans l’ensemble du réseau ainsi que quelques fragments céramiques.

3Le remplissage de la grotte est pourtant très important (épais probablement de plusieurs dizaines de mètres dans le réseau, d’au moins 7 m à 8 m dans l’abri) et comporte trois séries sédimentaires :

  • une séquence récente, post-würmienne et peut-être même historique, localisée dans l’abri, représentée par une terre noirâtre englobant de nombreux blocs rocheux décimétriques à métriques, surmontée très localement par un petit plancher stalagmitique et un lit de brèches. Ce niveau, épais d’un mètre au moins, a livré à sa partie supérieure de très rares tessons de poterie moderne et quelques fragments d’ossements d’animaux domestiques. Certaines dispositions des blocailles semblent cependant indiquer l’origine anthropique de cet ensemble où furent découverts quelques tessons attribuables à l’âge du Bronze ;

  • un ensemble alluvial, épais d’une dizaine de mètres au moins, constitué de galets et de sables torrentiels, occupe le réseau actif et une partie du réseau fossile ;

  • enfin un ensemble sablo-limoneux, parfois graveleux, dont l’épaisseur dépasse certainement une dizaine de mètres, occupe l’abri et le réseau fossile. Cet ensemble se révèle azoïque ; son âge est peut-être très ancien (Miocène ou Pliocène ?). Localement (réseau fossile, secteur 31-40/LXI-LXX), ces sédiments anciens sont « nappés » par une imposante coulée stalagmitique qui pourrait partiellement résoudre les problèmes chronologiques.

4La grotte de Butrone présente un très grand intérêt géologique (réseau karstique très développé, un des plus beaux de Corse, très puissant remplissage) et hydrogéologique (ruisseau souterrain alimentant une partie des sources de la vallée de Sisco, en aval de la grotte).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Coupe longitudinale de la grande galerie (galerie « A »)
Crédits Relevé et DAO : E. Bonifay.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/23265/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 731k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eugène Bonifay, « Sisco – Grotte de Butrone » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 06 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23265

Haut de page

Auteur

Eugène Bonifay

Université de Corse

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Eugène Bonifay

Université de Corse

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search