Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse1996Domaine public maritimeAu large d’Ajaccio – Épave du por...

1996
Domaine public maritime

Au large d’Ajaccio – Épave du port de l’Amirauté

Fouille programmée (1996)
Responsable d’opération : Hervé Alfonsi

Entrées d’index

Année de l'opération :

1996

Chronologie :

époque moderne

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Texte intégral

1La campagne de fouilles 1996, située à partir de cette année dans le cadre d’une opération pluriannuelle, s’est déroulée de juin à décembre avec pour objectifs principaux :

  • la poursuite de l’étude de la zone du grand mât avec recherche de la pompe bâbord à l’arrière de la porque ainsi que la présence éventuelle d ’autres pompes plus à l’avant ;
  • la délimitation exacte du puits à boulets avec étude de l’espace situé après la sixième porque, la carlingue et l’avant du puits à boulets ;
  • la poursuite de la recherche du lest fixe en fer, des nouvelles membrures et porques sur le côté tribord de l’épave ;
  • la réalisation d’un relevé très précis de la position de l’épave.

2L’emplacement de la pompe bâbord arrière a été identifié mais il n’existe plus aucune trace du dispositif, si ce n’est la crépine en plomb dégagée dans le même environnement de lest et de cales de bois que pour l’exemplaire tribord. Nous avons de même localisé l’emplacement de la pompe avant bâbord avec, là aussi, la présence d’une crépine de plomb intacte.

3L’emplacement de la pompe avant tribord se devine, symétrique par rapport au mât, mais il a été impossible à relever du fait de la présence de concrétions de boulets remplissant le fond du compartiment. L’étude de la partie avant de l’archipompe nous a permis de bien délimiter le puits à boulets qui s’arrête exacte­ ment sur la sixième porque. Plus d’une vingtaine de membrures, deux nouvelles porques (une troisième de dimensions plus modestes reste à confirmer) ainsi que le massif d’étambot ont été découverts et seront étudiés en 1997. Quant aux céramiques, elles ont toutes été trouvées au fond du puits à boulets, certaines coincées et soudées sous les derniers boulets. Elles semblent se rapporter toutes au même type de céramique déjà découvert les années précédentes qui se rapproche de la céramique de Gênes et de Savone du xviiie s.

4Toujours aucune trace de vaisselle espagnole que l’on pourrait mettre en rapport avec l’hypothèse San Isidro.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Alfonsi, « Au large d’Ajaccio – Épave du port de l’Amirauté » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 24 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23273

Haut de page

Auteur

Hervé Alfonsi

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Hervé Alfonsi

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search