Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19972B – Haute-CorseOletta – Castiglione

1997
2B – Haute-Corse

Oletta – Castiglione

Fouille programmée (1997)
Responsable d’opération : Michelle Salotti
Notice rédigée avec Élisabeth Pereira

Entrées d’index

Année de l'opération :

1997

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université de Corse

Texte intégral

1Le point fossilifère « 3 CG » a encore livré de nombreux restes de Mammifères, d’Oiseaux, de Reptiles et d’Amphibiens. L’année 1997 a encore été fertile en nouvelles espèces pour la Corse dont plusieurs Oiseaux et un Reptile : la Cistude. Cette tortue n’avait jamais été signalée dans les gisements pléistocènes corses et la théorie voulait que sa présence soit d’origine anthropique.

2La faune mise au jour et plusieurs datations obtenues par la méthode des isotopes de l’uranium ont confirmé l’âge Pléistocène moyen de plusieurs points fossilifères de « Castiglione 3 » dont « 3 CG ».

3Mais le gisement de Castiglione est à un autre titre exceptionnel : la fossilisation semble y avoir été continue. Des datations ont été obtenues pour des restes fossiles du Pléistocène moyen (supérieur à 350.000 ans) à l’Holocène (obsidienne associée à des charbons âgés de 7 000 av. J.-C. et os actuels).

4D’autre part, l’année 1997 a en partie été consacrée à l’interprétation des phénomènes tectoniques qui ont abouti à la fracturation du massif. Les observations de F. Rouzaud (SRA Midi-Pyrénées) ont montré que les sédiments fossilifères occupent des fractures tectoniques dont les parois sont plus ou moins calcifiées suivant leur âge. Une chronologie relative de l’âge des différentes fractures, et donc des différents dépôts, a pu être établie.

5D’importants travaux de laboratoire et d’analyses paléontologiques ont débuté en octobre 1997 :

  • Thèse d’É. Péreira : « Le peuplement mammalien de Corse, post-glaciaire exclus : son contexte environnemental, biologique et physique », université de Corse ;
  • Thèse d’A. Louchard : « L’avifaune de Castiglione et de Macinaggio », université Lyon-I.
  • DEA de S. Hervet : « Mise en place de la faune de tortues actuelles (y compris celles de Castiglione) », université Paris-I.
Échantillons U ppm 234 u’238 u 230nf’234 u 230 n/232 Th 234 U/238 ur = 0 Âge (en m.a.)
Cast. 1-1 0,113 ± 0,055 1,138 ± 0,055 0,075 ± 0,05 1,4 ± 0,1 1,141 8,4 (0,6/-0,5)
Cast. 3 EF (2) 0,036 ± 0,002 1,057 ± 0,084 0,872 ± 0,061 11’1 ± 1,7 1,104 213,5 (+38/-44)
Cast. 3 EF (3) 0,029 ± 0,001 1,312 ± 0,063 0,889 ± 0,063 12,6 ± 2,3 1,548 200,1 (+739,1/28,1)
Cast. 3 EF (4) 0,035 ± 0,001 1,093 ± 0,045 0,883 ± 0,064 15,4 ± 5,73 1,171 216,9 (+77,4/43)
Cast. 3 CG 6 0,135 ± 0,002 1,000 ± 0,014 0,554 ± 0,016 41,0 ± 7,2 1,001 87,6 (+4,3/4,1)
Cast. 3 CG 6 0,056 ± 0,002 0,990 ± 0,036 0,842 ± 0,045 21,4 ± 604 0,983 201,3 (+47,4/-30,9)
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michelle Salotti, Élisabeth Pereira, « Oletta – Castiglione » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 01 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23320

Haut de page

Auteurs

Michelle Salotti

Université de Corse

Articles du même auteur

Élisabeth Pereira

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michelle Salotti

Université de Corse

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search