Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19982B – Haute-CorseLuri – Grotte de Gritulu

1998
2B – Haute-Corse

Luri – Grotte de Gritulu

Fouille programmée (1998)
Responsable d’opération : Jean-Denis Vigne

Entrées d’index

Année de l'opération :

1998

Chronologie :

Préhistoire, Néolithique

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : CNRS

Texte intégral

1La grotte de Gritulu, qui avait fait l’objet de deux interventions en 1993 et 1996 (resp. J. Magdeleine) a été de nouveau explorée à l’occasion d’une courte campagne visant à vérifier, avec l’aide d’un géologue (J.-C. Paicheler), les relations stratigraphiques entre le remplissage de la salle (Tardiglaciaire) et la coupe naturelle (Holocène) du fond de la grotte ; compléter l’échantillonnage paléoparasitologique concernant les faunes du Tardiglaciaire (travaux de F. Bouchet).

2Pour ce faire, la coupe principale (F2-3) a été reculée de 10 cm et ré-analysée, un nouveau secteur (G-H/2-3) situé au sud de la fouille de 1996 a été exploré jusqu’au plancher stalagmitique le plus récent (US 6) et le sondage profond (I-J/1-2) a été poursuivi lui aussi jusqu’à l’US 6. À cette occasion, l’échantillon de grande faune pléistocène a été complété.

3La révision stratigraphique a montré que le remplissage sédimentaire qui repose sur le plancher stalagmitique de I’US6 correspond à un climat relativement tempéré. Sa base avait été datée (U/Th ; C. Causse, CNRS-MNHN) sur une phalange de Megaceros cazioti de 11600 ± 600 av. J.-C., date centrée sur I’AIIeröd mais dont l’intervalle de confiance à 1 sigma inclut le Bölling. Les US 3 et 4, qui ne se distinguent l’une de l’autre que par l’abondance de restes animaux, correspondent donc bien au Bölling-AIIeröd. Il a également été confirmé que l’unité stratigraphique fossilifère composée de plaquettes calcaires (US 49) surmonte la formation des US 3 et 4, et correspond vraisemblablement à une phase plus fraîche et humide (alternances gel-dégel). Elle est donc bien attribuable au Dryas récent.

4L’extension de la fouille dans ces niveaux n’a pas apporté le moindre indice de fréquentation humaine, les quelques charbons de bois apparaissant au sommet de l’US 49 s’étant révélés appartenir à la période moderne (deux datations radiométriques: Ly-9279 et Ly-825 (0xA). Le plus ancien horizon ayant livré des témoins anthropiques, d’ailleurs attribuables au Mésolithique (travaux en cours de L. Costa), reste donc l’US 47, récemment datée de Ly-823 (OxA) : 8130 ± 70 BP.

5En outre, 18 prélèvements paléoparasitologiques ont été réalisés dans les horizons Bölling-AIIeröd. On a notamment mis en évidence une relative concentration de coprolithes de petite taille derrière un gros bloc d’effondrement, ce qui signe probablement l’emplacement d’une tanière de Cynotherium. Sept des 18 prélèvements comportent le coprolithe et le sédiment qui lui était immédiatement sous-jacent, ce qui permettra de comparer les charges parasitaires. Les analyses micromorphologiques des coprolithes et parasitologiques des coprolithes et des sédiments sont en cours dans le cadre du PCR « Paysages, renouvellement de faune et anthropisation au Tardiglaciaire et au début de l’Holocène ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Denis Vigne, « Luri – Grotte de Gritulu » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 18 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23414

Haut de page

Auteur

Jean-Denis Vigne

CNRS

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-Denis Vigne

CNRS

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search