Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201514 – CalvadosAnguerny, Colomby-sur-Thaon – Le ...

2015
14 – Calvados

Anguerny, Colomby-sur-Thaon – Le Clos Bataille, CD 141

Opération préventive de diagnostic (2015)
Responsable d’opération : Ivan Jahier

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Avec une densité attendue de 165 structures/ha, les sondages réalisés dans l’emprise du projet du Clos Bataille (4,7 ha) révèlent, concernant les occupations anciennes, une structuration des lieux modérée. Malgré tout, cinq principaux épisodes de fréquentation étagés du Néolithique à nos jours s’y reconnaissent.

2L’horizon du Néolithique ancien, qui se manifeste exclusivement par des pièces en silex taillé erratiques conservées dans le comblement de structures plus récentes, est le plus fugace. L’ensemble de ces artefacts, une quinzaine de pièces à débitage lamellaire au total auxquelles peuvent peut-être être associés un fragment de meule en arkose et une grande molette en granite, émanent a priori du démantèlement d’un habitat situé hors emprise et en haut de pente. Diverses traces de colluvionnement sont, de fait, repérées sur le site. Les installations historiques, l’une probablement antique, l’autre de la fin de la période médiévale ou du début de la période moderne, concernent l’implantation de deux réseaux de fossés parcellaires (profils en V et trapézoïdaux de l’ordre de 1,20 m à l’ouverture pour autant de profondeur) obliques l’un par rapport à l’autre. L’originalité de cet ensemble réside dans le fait que la limite communale entre Anguerny et Colomby-sur-Thaon semble s’être successivement appuyée sur les deux axes directeurs de ces deux trames. Une carrière de terre et de pierre de l’ordre de 4 500 m3 (env. 1 500 m2 x 3 m de profondeur) occupant le centre de l’emprise semble liée au plus ancien des deux réseaux. Une seconde, épousant en fait la courbe de niveau de 61 m NGF et dont le comblement n’est en réalité qu’amorcé, fut creusée en limite de parcelle au nord à la fin de la période moderne, voire au début de l’époque contemporaine.

3Dans l’immédiat, l’apport le plus significatif de l’intervention réside dans l’identification, sur une aire d’environ 5 000 m2 localisée en bordure sud-est de l’emprise, d’un habitat protohistorique aménagé de fosses, de fosses silos probables, de trous de poteau et peut-être de structures de combustion. Le site se prolonge hors emprise sur une étendue non encore connue. Sans être indigent, le mobilier céramique recueilli à son niveau reste chronologiquement difficile à identifier. Il évoque la protohistoire ancienne ou moyenne : l’âge du Bronze ou les débuts de l’âge du Fer. Le site, qui prend place aux côtés de quelques premiers exemples d’habitats protohistoriques ouverts connus dans la région, comme celui de Giberville, pour l’âge du Bronze moyen, ou ceux de Ifs, de Saint-Martin-des-Entrées ou de Cussy pour le Bronze final et le premier âge du Fer, paraît susceptible de compléter une documentation encore lacunaire sur ce sujet en Basse-Normandie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ivan Jahier, « Anguerny, Colomby-sur-Thaon – Le Clos Bataille, CD 141 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 27 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/24078

Haut de page

Auteur

Ivan Jahier

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Ivan Jahier

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search