Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201533 – GirondeCasseuil – Chantemerle

2015
33 – Gironde

Casseuil – Chantemerle

Étude du bâti (2015)
Responsable d’opération : Xavier Charpentier

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015

Numéro d’opération :

26712

Nature de l'opération :

archéologie du bâti
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Texte intégral

1La mairie de Casseuil a informé le service régional de l’archéologie de la mise au jour de vestiges à l’occasion du creusement d’une fosse au hameau de Chantemerle.

2Le terrain se situe en bordure de terrasse, dans une zone de contact entre les colluvions et alluvions fluviatiles. La nature argileuse du terrain nous situant plutôt dans les secondes. Peu à l’ouest coule un ruisseau affluent du Dropt.

3Jusqu’à la présente découverte, deux lieux témoignaient d’une occupation antique sur le territoire communal. À l’est, à la limite avec Gironde-sur-Dropt, existerait une tuilerie Gallo-romaine. De façon plus assurée, à environ 400 m à l’ouest, autour du lieu-dit « Castéra » et de l’église Saint-Martin, de multiples découvertes, signalées depuis les années 1840, se rapportent à une très probable villa.

4Les vestiges mis au jour en 2015 ne sont observables que sur une emprise limitée : 3 x 2 m. Ils consistent en deux bassins implantés dans le flanc sud de la terrasse. Le bassin nord est encadré par deux murs d’orientation est-ouest. Les limites orientale et occidentale n’ont pas été observées. Le mur nord, large de 0,70 m, très affecté par les travaux mais aussi par d’autres antérieurs, apparaît à 0,15 m de profondeur. Il n’en subsiste principalement que la fondation (haut. 0,35 m), établie dans un remblai disposé sur l’argile naturelle. De l’élévation n’est conservée que 15 cm d’enduit couvrant l’élévation sud. À 1,20 m au sud, le second mur, de même orientation, présente une largeur supérieure (0,85 m) et forme la séparation entre les deux bassins. Il conserve un enduit de 2 cm d’épaisseur sur sa face sud. Le fond du bassin nord se situe à ce dernier niveau d’arase, soit à 0,60 m sous le niveau de circulation actuel. Le fond du bassin sud se situe 1,30 m plus bas. L’un et l’autre sont formés d’un niveau de briquettes de terre cuite posées de chant et disposées en épis (opus spicatum). Ces briquettes sont fixées dans une fine couche de mortier recouvrant un niveau de béton de tuileau reposant sur un radier de pierres calcaires fixées dans un remblai d’argile au nord, sur un fin niveau de mortier recouvrant l’argile naturelle au sud.

5Quoique reconnu sur une emprise relativement faible, cet ensemble offre de toute évidence les caractéristiques d’une imposante et luxueuse construction antique. Presque assurément elle doit s’étendre au-delà de la parcelle, notamment vers le sud où les vestiges doivent être affleurants sous le carrefour des chemins ruraux nos 12 et 13.

6La pauvreté de découvertes mobilières (deux tessons de céramique commune) ne permet pas d’avancer de datation précise.

7Il est délicat de rattacher ces bassins aux vestiges reconnus autour de l’église Saint-Pierre. Il est possible qu’ils appartiennent à l’emplacement primitif de la pars urbana de la villa de Saint-Pierre (a priori des iiie-ive s., voire plus). On peut envisager également qu’ils agrémenteraient un parc ou jardin. Dans cette hypothèse, on pourrait avoir une succession de bassins établie en bordure de terrasse pour créer une cascade artificielle.

Fig. 1 – Vue générale des affouillements depuis l’est

Fig. 1 – Vue générale des affouillements depuis l’est
Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue générale des affouillements depuis l’est
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/24766/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,8M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Xavier Charpentier, « Casseuil – Chantemerle » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 22 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/24766

Haut de page

Auteur

Xavier Charpentier

Drac Aquitaine (service régional de l’archéologie)

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Xavier Charpentier

Drac Aquitaine (service régional de l’archéologie)

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search