Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200725 – DoubsMandeure – Les Mallots

2007
25 – Doubs

Mandeure – Les Mallots

Fouille préventive (2007)
Responsable d’opération : Antoine Mamie

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : ANTEA-Archéologie

Texte intégral

1La fouille archéologique du projet de lotissement des Mallots à Mandeure (Doubs) a permis de mettre en évidence une occupation dense qui commence au milieu du ier s. apr. J.-C. Elle s’organise de part et d’autre d’une large voie orientée est-ouest, allant en direction du théâtre romain.

2Dans un premier temps, le quartier a une vocation artisanale. Un édifice bâti sur un plan qui évoque fortement celui d’une villa à galerie de façade et pavillons d’angle (bâtiment 1) est érigé au sud de la voie. L’activité qui y est menée n’est pas identifiée avec certitude. Elle pourrait être liée au fumage qui était pratiqué de l’autre côté de la rue (dans le bâtiment 2).

3Du côté sud, l’ensemble s’ouvre sur un grand espace vide qui devait être un jardin. Le bâtiment 3, très partiellement reconnu, était sans doute la seule construction présente dans ce secteur.

4Au milieu du iie s., le bâtiment 1 est rasé, les fumoirs sont abandonnés et remblayés. Le bâtiment 3 semble lui aussi détruit. Le secteur perd sa vocation artisanale et devient résidentiel. Deux ensembles se développent alors de part et d’autre d’un mur mitoyen. À l’est, les pièces 15, 38 et 60 semblent laissées à l’abandon. Des bains dont nous n’avons que l’amorce sont alors installés. De l’autre côté, à l’ouest, une vaste demeure est construite. Cette maison se poursuit vers le nord et l’ouest, en dehors des limites de fouille. Étant donnée la qualité et l’ampleur des vestiges, il semble que cette domus devait couvrir une surface au moins deux fois supérieure à la zone découverte, soit plus de 1 000 m2.

5À la même époque, dans la partie au sud du chantier (secteur 2), la construction de grands murs parcellaires, d’une voie secondaire et d’un silo montrent que la zone s’urbanise.

6La fin de l’occupation romaine intervient vers le milieu du iiie s.

Fig. 1 – Fumoirs 39 et 49

Fig. 1 – Fumoirs 39 et 49

Cliché : H. Laurent (SRA).

Fig. 2 – Plan du bâtiment 2, construction des fumoirs (phase 2b)

Fig. 2 – Plan du bâtiment 2, construction des fumoirs (phase 2b)

DAO : ANTEA Archéologie.

Fig. 3 – Plan du bâtiment 1 (phase 1)

Fig. 3 – Plan du bâtiment 1 (phase 1)

DAO : ANTEA Archéologie.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Fumoirs 39 et 49
Crédits Cliché : H. Laurent (SRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25186/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,2M
Titre Fig. 2 – Plan du bâtiment 2, construction des fumoirs (phase 2b)
Crédits DAO : ANTEA Archéologie.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25186/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 594k
Titre Fig. 3 – Plan du bâtiment 1 (phase 1)
Crédits DAO : ANTEA Archéologie.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25186/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 383k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Antoine Mamie, « Mandeure – Les Mallots » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 24 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25186

Haut de page

Auteur

Antoine Mamie

ANTEA Archéologie

Haut de page

Responsable d’opération

Antoine Mamie

ANTEA Archéologie

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search