Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200739 – JuraMenétru-le-Vignoble – Gaillardon

2007
39 – Jura

Menétru-le-Vignoble – Gaillardon

Prospection thématique (2005) et fouille programmée (2006-2007)
Responsable d’opération : Philippe Gandel

Texte intégral

1L’étude de l’établissement de « Gaillardon » à Menétru-le-Vignoble (Jura) s’inscrit dans le cadre d’une recherche pluridisciplinaire engagée sur les sites de hauteur de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge dans le département du Jura. Implanté à la jonction entre le Premier Plateau et la plaine jurassienne et créé ex nihilo vers le début du ve s., ce lieu est occupé de manière permanente jusqu’au milieu du vie s. Cette chronologie, bien étayée par les datations radiocarbone et l’étude d’un mobilier diversifié, est l’un des acquis fondamentaux de cette recherche.

2Le nombre important de monnaies et la verrerie dénotent une aisance matérielle qui contraste avec la physionomie des habitats. La présence de céramiques d’importation (Afrique du Nord, Gaule méditerranéenne, val de Saône, Argonne) et de récipients en pierre ollaire de l’Arc alpin révèlent l’intégration du site à des réseaux à longue distance. Ce statut élevé est encore démontré à Ménétru-le-Vignoble par les vestiges animaux qui traduisent une alimentation différente de celle des communautés agropastorales, avec la consommation d’une ressource carnée abondante et de qualité. Un lien peut être établi avec les fonctions économiques développées sur ce site de hauteur. L’artisanat est bien représenté par une forge, contiguë à un atelier de transformation de bois de cerf produisant notamment du matériel de tisserand. À ces activités s’ajoutent la pratique d’une chasse tournée vers la pelleterie. Cette concentration de savoir-faire artisanaux multiples dans un espace rural constitue sans doute l’un des traits dominants de l’établissement. Les activités économiques développées ne sont cependant pas exclusivement artisanales. Les vestiges de faunes indiquent la pratique d’un élevage porcin, caprin et de volailles in situ ou à proximité de l’établissement, au moins durant la première moitié du vie s. Certaines catégories d’objets, tels que les plateaux de balances, les poids monétaires sont le signe d’activités commerciales. La question de la dimension stratégique de « Gaillardon », et donc d’une création initiée vers le début du ve s. par un pouvoir dans le cadre d’une politique de défense d’un territoire, doit être envisagée. Le système défensif de « Gaillardon » est constitué d’un rempart d’une longueur de 450 m qui s’articule en tronçons rectilignes enserrant une superficie de 1,5 ha. Le développement de la courtine de Menétru-le-Vignoble, bordant le plateau de toutes parts, et l’aspect massif de la construction, avec un mur nord de 2,45 m de largeur, conjugués à la position dominante du site, ont contribué durant l’Antiquité tardive à inscrire très visiblement cette nouvelle forme d’occupation dans le paysage environnant. Un nombre significatif d’objets peut être rattaché à la sphère militaire, parmi lesquels un pontet de fourreau d’épée germanique, élément suffisamment rare pour être souligné. Les quelques fragments d’éléments de garniture de ceinture romaine tardive, la diversité des fers de flèche, avec notamment une pointe de type nomade à trois ailettes, sont rarement trouvés en quantité aussi importante même sur les fortifications régulières, et assurent de la présence d’une garnison à Menétru-le-Vignoble durant au moins le ve s.

3Cet établissement participe à un phénomène plus large d’émergence de nouvelles places fortifiées aux fonctions multiples, qui ne se réduisent pas à l’explication longtemps invoquée de refuge temporaire destiné à une population rurale.

Fig. 1 – Système de fortification sud, zone 23

Fig. 1 – Système de fortification sud, zone 23

Cliché : P. Gandel.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Système de fortification sud, zone 23
Crédits Cliché : P. Gandel.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25214/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Gandel, « Menétru-le-Vignoble – Gaillardon » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 21 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25214

Haut de page

Auteur

Philippe Gandel

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Philippe Gandel

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search