Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200770 – Haute-SaôneChamplitte – ZI route de Combeauf...

2007
70 – Haute-Saône

Champlitte – ZI route de Combeaufontaine, Le Paquis

Opération préventive de diagnostic (2007)
Responsable d’opération : Patrice Nowicki

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le projet d’extension de l’usine SILAC et la création de deux bassins de compensation liés aux risques d’inondation du Salon − petite rivière qui coule à proximité de la société − a fait l’objet d’une évaluation archéologique de l’Inrap, suite à la prescription du service régional de l’archéologie de Franche-Comté sur les 21 300 m2 concernés par le futur aménagement.

2Les données archéologiques connues sur la commune concernent la période gallo-romaine. Trois voies ont été répertoriées et sont traditionnellement attribuées à l’époque antique. Certains vestiges sont cependant plus fiables, « dans un clos aboutissant sur le chemin planté d’arbres de la ville à la gare, des ouvriers ont mis à nu des mosaïques sur une longueur de plusieurs mètres et les ont recouvertes avec une complète indifférence ». Les prospections, réalisées par des archéologues bénévoles sur l’emprise du diagnostic, ont permis de recueillir un mobilier conséquent constitué non seulement de tegulae, d’imbrices et de moellons, mais aussi de céramique, de mobilier métallique (monnaie, parure, décor…), de scories, de tesselles de mosaïque… Une occupation avait été ponctuellement perçue lors d’une campagne de sondages réalisée en 1997 sur une parcelle contiguë ; deux lambeaux de mur attribués à l’époque romaine avaient été mis au jour.

3Les 23 sondages réalisés se sont tous révélés positifs, mettant en évidence plusieurs occupations qui se situent à des niveaux stratigraphiquement différents.

4L’implantation protohistorique a été repérée à une profondeur variant entre 60 et 80 cm de profondeur. Ce niveau d’occupation est matérialisé par de la céramique « en place », des trous de poteaux et une fosse qui repose sur les alluvions du Salon. L’étude de ces vestiges permet d’interpréter l’occupation comme un habitat du Bronze final IIb.

5L’occupation antique est la plus importante, elle a été repérée sous l’horizon cultural, à une profondeur variant entre 20 et 50 cm. Les structures mises en évidence sont des fosses, des trous de poteaux, de nombreux murs associés à des niveaux de sol, une voie… L’ensemble appartient à un vaste établissement – qui couvre les 2 ha concernés par le projet – et peut être interprété comme une villa. Le mobilier issu des sondages témoigne d’une occupation du site antique dès La Tène finale, qui se poursuit du ier au ive s. Quelques éléments du haut Moyen Âge ont aussi été identifiés.

6Des analogies et des liens entre les structures et les bâtiments des différents sondages ont été perçus et sont incontestables. Néanmoins, leurs interactions, leur interprétation, les différents états et la chronologie des occupations restent lacunaires.

Fig. 1 – Plan général du sondage 19

Fig. 1 – Plan général du sondage 19

DAO : P. Nowicki (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général du sondage 19
Crédits DAO : P. Nowicki (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25228/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrice Nowicki, « Champlitte – ZI route de Combeaufontaine, Le Paquis » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 24 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25228

Haut de page

Auteur

Patrice Nowicki

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Patrice Nowicki

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search