Navigation – Plan du site
2008

Bayonne – 12 rue Gosse

Responsable(s) des opérations : Jean-Pascal Fourdrin
Notice rédigée par : Jean-Pascal Fourdrin

Entrées d’index

Chronologique :

Bas-Empire

Nature des opérations :

Prospection thématique (PRT)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025960

Date de l'opération : 2008 (PT)

1Au début du XVIIIe s., un terrain libre, dépendant de la maison Dibarsore, occupait une partie de l’îlot délimité sur ses longs côtés par la rue Gosse et la ruelle Plachotte (rue des Augustins) où se trouvait l’ancienne muraille de la ville. En 1713, ce terrain fut diminué d’une portion traversant l’îlot d’est en ouest, sur une largeur de vingt et un pieds, au sud de la maison de Hauranne.

2Pour construire un immeuble en cet endroit, l’acquéreur reçut l’autorisation de détruire le haut de la muraille sur une hauteur de cinq pieds et de percer, à travers la maçonnerie, une porte donnant un accès direct à la ruelle Plachotte. Une ancienne ouverture murée fut observée là par le commissaire député par le corps de ville.

3L’immeuble concerné correspond à la parcelle BX 214 du cadastre actuel, au n° 12 de la rue Gosse. Les travaux récents de réhabilitation de cet immeuble ont conduit à retrouver, sous le crépi de la façade donnant sur la rue des Augustins, le mur de la fortification antique amputé dans sa partie supérieure.

4Cette redécouverte vient compléter la connaissance de la muraille subsistant le long de cette ruelle. L’élévation dégagée avant les derniers travaux comportait au sud, près de la tour du Serrurier, une portion de mur longue de 8 m, restaurée récemment (Fourdrin et Monturet, 2002 ; Fourdrin, 2005) et au nord, à l’endroit de la maison de Hauranne, une portion de 19 m, dégagée en 2002 (Conan et al.,2002 ; Fourdrin, 2004) : deux tronçons qui apparaissaient, compte tenu de leur position par rapport à la tour, comme les vestiges d’une même courtine. Or il existe des écarts notables dans leur élévation, notamment dans la répartition des rangées de trous de boulin et dans le nombre des assises de moellons.

5Le décrépissage a révélé la présence d’une zone de jonction dans la maçonnerie, avec pour principaux changements à cet endroit : dans le premier cordon, l’augmentation de l’épaisseur des pierres employées ; dans le second cordon, l’emploi de la pierre de Bidache, puis de la brique ; entre les deuxième et troisième cordons, l’augmentation du nombre des assises de moellon, qui passent de cinq à six. Le premier platelage d’échafaudage repéré du côté nord se superpose, sur une certaine longueur, à celui de la partie sud. Ces indices révèlent que les deux sections de maçonnerie délimitées par cette zone de jonction ont été élevées conjointement par des ouvriers s’adaptant mutuellement dans leur tâche au fur et à mesure de la progression du chantier de construction.

6La destruction du haut de la courtine, au XVIIIe s. a épargné un étroit pan de mur, à proximité immédiate du pignon de la maison de Hauranne. Un rang de pierre plate coiffe ce reste de maçonnerie.

7L’ouverture donnant sur le rez-de-chaussée de l’immeuble est un percement fait après coup dans le blocage ; on ne remarque en effet, dans l’élévation dégagée, aucune trace de piédroit maçonné ni de voûte. À l’intérieur du bâtiment, la face interne de la courtine a souffert des aménagements tardifs. Près du sol actuel, des moellons de parement se placent à la distance de 2,41 m de la face externe de la courtine. Cette largeur du mur est la même que celle repérée dans les parcelles attenantes et correspond à la dimension de sept à huit pieds mentionnée dans une requête de 1714.

8 (Fig. n°1 : Ruelle Plachotte (rue des Augustins), vue vers le sud (état en 2008). À l’arrière plan, la tour du Serrurier ; au premier plan, à droite, parcelle BX 214. La flèche indique la limite entre les deux sections de la courtine antique )

9Fourdrin Jean-Pascal

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Ruelle Plachotte (rue des Augustins), vue vers le sud (état en 2008). À l’arrière plan, la tour du Serrurier ; au premier plan, à droite, parcelle BX 214. La flèche indique la limite entre les deux sections de la courtine antique

Fig. n°1 : Ruelle Plachotte (rue des Augustins), vue vers le sud (état en 2008). À l’arrière plan, la tour du Serrurier ; au premier plan, à droite, parcelle BX 214. La flèche indique la limite entre les deux sections de la courtine antique

Auteur(s) : Fourdrin, Jean-Pascal (CNRS). Crédits : Fourdrin, Jean-Pascal, CNRS (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Ruelle Plachotte (rue des Augustins), vue vers le sud (état en 2008). À l’arrière plan, la tour du Serrurier ; au premier plan, à droite, parcelle BX 214. La flèche indique la limite entre les deux sections de la courtine antique
Crédits Auteur(s) : Fourdrin, Jean-Pascal (CNRS). Crédits : Fourdrin, Jean-Pascal, CNRS (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2525/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 349k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Pascal Fourdrin, « Bayonne – 12 rue Gosse », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 29 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2525

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Pascal Fourdrin

CNRS

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals