Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté2007LGV Rhin-RhôneThervay – Le Colombier

2007
LGV Rhin-Rhône

Thervay – Le Colombier

Opération préventive de diagnostic (2007)
Responsable d’opération : Christophe Méloche

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1L’ouverture d’une carrière pour l’approvisionnement des chantiers liés à la construction de la ligne à grande vitesse Paris-Bâle, sur le territoire communal de Thervay (Jura) au lieu-dit Le Colombier, a conduit le service régional de l’Archéologie à prescrire la réalisation d’un diagnostic archéologique sur les parcelles cadastrées YK9 et 10. Le site diagnostiqué se trouve à 2,3 km au sud du village de Thervay sur les pentes orientales du massif de la Serre. Sur le site diagnostiqué les altitudes sont comprises entre 250 et 230 m.

2La carrière, localisée au lieu-dit À la Gorde sur le cadastre de 1824, est située à proximité du site de la grange de l’abbaye cistercienne d’Acey (Jura) connue sous l’appellation « Grange du Colombier ». Cette exploitation agricole, attestée dès 1215, avait été implantée sur le site d’un hameau du même nom qui était mentionné dans la documentation écrite médiévale en 1127. De nombreuses prospections ont été menées à Thervay, tant par N. Bonvalot, dans le cadre d’un PCR sur les granges cisterciennes, que par L. Jaccottey dans le cadre d’une recherche sur les matériaux lithiques et sur les zone d’extraction de grès pour la confection de meules à grains. La ligne à grande vitesse (LGV), qui passe en contrebas du site diagnostiqué, a aussi permis la réalisation de diagnostics archéologiques qui ont révélé deux sites : l’un antique, au lieu-dit « Entre deux Vies », et l’autre médiéval au lieu-dit Aux Près Vachez.

3Sur l’emprise totale prescrite d’une surface de 54 205 m2, 119 tranchées ont été réalisées représentant 9,16 % de la surface accessible. Seul le secteur sud-est de l’emprise devait révéler des vestiges.

4Une batterie de fours à chaux a été mise en évidence.

5À l’ouest, les tracés de trois fours, dont deux sont accolés, ont été dégagés. Ils possédaient des chambres de chauffe maçonnées, de plan ovale ou circulaire. À quelques mètres plus à l’est et en contrebas de cet ensemble, un four de grande taille avec une chambre de chauffe ovale a été partiellement dégagé.

6Proche de ce dernier, l’emplacement d’un autre four de plan quadrangulaire semblait pouvoir être restitué. L’absence de mobilier n’a pas permis d’envisager une datation de ce site de production, bien que la proximité des bâtiments de la grange du Colombier pourrait peut-être faire rattacher les fours à la période médiévale.

7À une trentaine de mètres de ce site de chaufourniers, l’un des sondages a révélé la présence d’un puits au cuvelage maçonné occupant le fond d’une doline. Là encore, l’absence de mobilier n’a autorisé aucune approche chronologique.

8Enfin, l’une des tranchées a livré un artefact préhistorique attribué au Paléolithique moyen.

Fig. 1 – Décapage du four 1

Fig. 1 – Décapage du four 1

Cliché : C. Méloche (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Décapage du four 1
Crédits Cliché : C. Méloche (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25255/img-1.JPG
Fichier image/jpeg, 2,9M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Méloche, « Thervay – Le Colombier » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 24 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25255

Haut de page

Auteur

Christophe Méloche

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Méloche

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search