Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200639 – JuraBrans, Dammartin-Marpain – À Grav...

2006
39 – Jura

Brans, Dammartin-Marpain – À Gravé, Sur l’Étang

Fouille préventive (2006)
Responsable d’opération : Valérie Viscusi-Simonin

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Des vestiges, repérés au xixe s. au nord du village de Brans (Jura), ont été interprétés par G. Chouquer, à partir de photographies aériennes, comme une villa comprenant une importante demeure, des bâtiments à usage thermal et d’autres à usage agricole.

2La fouille d’une partie de la pars rustica a permis de mettre en évidence une occupation dès la Protohistoire. Un petit grenier sur quatre poteaux porteurs a été relevé à proximité de fosses contenant du mobilier céramique datable de La Tène moyenne (280 à 150 av. J.‑C.).

3Un nouvel habitat, structuré par un réseau de fossés et limité au nord par une palissade, est implanté à la fin du ier s. av. J.‑C. ou au début du ier s. apr. J.‑C.

4Deux bâtiments en bois de 50 et 250 m2 sont édifiés respectivement sur quatre et six poteaux porteurs de fort diamètre, disposés en position inclinée. Ils devaient soutenir une plateforme supportant les parois des bâtiments. Dans une seconde phase sont construits un puits et deux petits bâtiments de 30 et 40 m2, matérialisés par cinq et six paires de trous de poteau, certains contenant des calages de pierre.

5Des bâtiments maçonnés ne sont édifiés que dans la deuxième moitié du ier s. L’un d’eux, interprété comme une grange (230 m2), présente un plan standardisé comprenant une grande salle précédée d’un dispositif d’entrée à deux pièces encadrant un porche couvert. Un abri accolé à la grange protégeait peut-être l’aire de battage. Un autre édifice (110 m2), composé de deux pièces carrées et d’un porche, pourrait avoir abrité un moulin à traction animale. La villa (exploitation agricole de production) devait donc également assurer la transformation des céréales.

6La villa de Brans est occupée aux iie-iiie s. et s’inscrit dans un réseau de sites comparables, distants les uns des autres d’environ 3 à 4 km. Ces villae sont implantées sur les sols riches recouvrant les terrasses de la vallée de l’Ognon, tandis que les plateaux bordant le massif de la Serre ne sont occupés que par des petits bâtiments antiques.

Fig. 1 – Les pièces du bâtiment 4 abritent des fondations qui pourraient être destinées à supporter une installation de mouture

Fig. 1 – Les pièces du bâtiment 4 abritent des fondations qui pourraient être destinées à supporter une installation de mouture

Cliché : P. Rohmer (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Les pièces du bâtiment 4 abritent des fondations qui pourraient être destinées à supporter une installation de mouture
Crédits Cliché : P. Rohmer (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25353/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 404k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valérie Viscusi-Simonin, « Brans, Dammartin-Marpain – À Gravé, Sur l’Étang » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 29 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25353

Haut de page

Auteur

Valérie Viscusi-Simonin

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Valérie Viscusi-Simonin

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search