Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200625 – DoubsChaucenne – La Corvée

2006
25 – Doubs

Chaucenne – La Corvée

Fouille préventive (2006)
Responsable d’opération : Patrice Nowicki

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Une infime partie de la pars urbana et la quasi-totalité de la pars rustica d’une des deux villae connues à Chaucenne (Doubs) ont pu être fouillées. Cette dernière a été mise en évidence lors de fouilles entreprises au xixe s. ; la seconde, non fouillée, a été détectée par photographie aérienne.

2La pars urbana est représentée par une partie de l’habitation du vilicus (intendant) et une tour-porche qui, associée au mur de clôture, annonce l’entrée de la partie résidentielle.

3Les vestiges de la pars rustica correspondent à six bâtiments liés à l’exploitation du domaine :

  • une grange, composée d’une grande pièce principale, est précédée en façade par un porche d’entrée flanqué de deux pièces ; à cet ensemble s’ajoutent ultérieurement une pièce en appentis, un mur de clôture et une tour-silo ;
  • un deuxième bâtiment, de facture architecturale relativement similaire, est situé contre le mur de clôture. Les quelques différences constatées (appui sur le mur de clôture, trou de poteau central de soutien de la ferme médiane…) ne permettent pas de préciser sa fonction ;
  • un grand édifice, constitué d’une halle de 20 m sur 18,50 m, abrite des empierrements pouvant évoquer des aires de battage. Des pièces de stockage viennent s’ajouter sur l’une des façades. Ce bâtiment peut être considéré comme une vaste grange céréalière abritant des activités de transformation (battage, vannage…) et servant d’entrepôt ;
  • un édifice quadrangulaire (6 m x 5,80 m) possède un radier de fondation au centre de la pièce. Ce dernier pourrait être interprété comme l’emplacement d’un moulin à bras à rotation lente ;
  • deux autres bâtiments, faute d’éléments caractéristiques, ne peuvent être interprétés de manière certaine : grenier, étable, bâtiment à vocation artisanale.

4À ces bâtiments, sont associées de nombreuses structures annexes destinées au drainage de l’eau (fossé, caniveau, drain…) nécessité par l’imperméabilité des terrains pour l’assainissement du domaine.

5L’étude de la céramique retrouvée en fouille permet cependant de percevoir deux phases d’occupations : la première est située en contexte flavien (69-96 de notre ère) et la suivante à la fin du iie et au iiie s.

Fig. 1 – Vue sommitale de la grange céréalière

Fig. 1 – Vue sommitale de la grange céréalière

Cliché : 2C2L.

Fig. 2 – Plan général de la zone 1

Fig. 2 – Plan général de la zone 1

DAO : F. Krolikowski, P. Nowicki, N. Saadi (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue sommitale de la grange céréalière
Crédits Cliché : 2C2L.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25357/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 511k
Titre Fig. 2 – Plan général de la zone 1
Crédits DAO : F. Krolikowski, P. Nowicki, N. Saadi (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25357/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 103k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrice Nowicki, « Chaucenne – La Corvée » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 30 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25357

Haut de page

Auteur

Patrice Nowicki

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Patrice Nowicki

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search