Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200525 – DoubsMandeure – Champs sous la Grande ...

2005
25 – Doubs

Mandeure – Champs sous la Grande Planche

Opération préventive de diagnostic (2005)
Responsable d’opération : Philippe Barral

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université de Franche-Comté

Texte intégral

1Un diagnostic archéologique a été réalisé à l’automne 2005 dans une parcelle voisine du théâtre antique, dans le cadre d’un projet de création de centre d’interprétation lié à l’édifice de spectacle. Une prospection géophysique (électrique et magnétique) a d’abord été réalisée sur l’intégralité de la parcelle, d’une superficie de 0,57 ha. Elle a révélé une trame dense d’anomalies linéaires, reflétant la présence de murs et substructions enfouis. Dans un deuxième temps, deux tranchées de sondage continues ont été réalisées à la pelle mécanique afin de tester le potentiel chrono-stratigraphique de la zone et l’état de conservation des vestiges.

2Dans la moitié nord du terrain prend place un tissu dense de murs et de sols associés, apparaissant à une faible profondeur sous le sol actuel. Ces structures se rattachent clairement à une zone d’activité d’artisans du métal. Des appentis reposant sur des piliers assis sur des blocs de récupération d’édifices monumentaux ont été mis en évidence. Ce secteur a livré des éléments de mobilier qui s’échelonnent entre le ier et les iiie-ive s. Des niveaux du ier s. ont été repérés à plus de 1 m sous le niveau actuel. Dans la partie sud du terrain, on a affaire à une grande esplanade ou espace de circulation établi sur un épais remblai d’assainissement, mis en place probablement dans une phase tardive (iiie-ive s.). Ce remblai recouvre des vestiges du ier s. : murs, niveaux d’occupation, sols aménagés. Une phase précoce, datée de la première moitié du ier s., est repérée dans ce secteur. Un mur imposant atteste par ailleurs la présence de vestiges de constructions monumentales publiques, enfouies sous plus d’un mètre de remblais. Au total, le diagnostic réalisé livre, comme on pouvait s’y attendre, l’image d’un secteur à occupation antique dense, associant substructions de constructions monumentales du Haut-Empire et structures à fonction artisanale du Bas-Empire.

Fig. 1 – Synthèse des données des prospections géophysiques et de fouille

Fig. 1 – Synthèse des données des prospections géophysiques et de fouille

Données et traitements : Géocarta, Laboratoire Chrono-Ecologie ; DAO : M. Thivet, P. Barral (UFC).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Synthèse des données des prospections géophysiques et de fouille
Crédits Données et traitements : Géocarta, Laboratoire Chrono-Ecologie ; DAO : M. Thivet, P. Barral (UFC).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25382/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 445k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Barral, « Mandeure – Champs sous la Grande Planche » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 26 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25382

Haut de page

Auteur

Philippe Barral

Université de Franche-Comté

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Philippe Barral

Université de Franche-Comté

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search