Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200370 – Haute-SaôneLuxeuil-les-Bains, Fougerolles, S...

2003
70 – Haute-Saône

Luxeuil-les-Bains, Fougerolles, Saint-Valbert, Froideconche – RN57

Opération préventive de diagnostic (2003)
Responsable d’opération : Luc Jaccottey

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le grès rose vosgien est omniprésent dans l’architecture de la région de Luxeuil et plus généralement dans le nord-est de la Franche-Comté. Les qualités de cette roche, ses capacités à être mise facilement en œuvre, ses tons variés mais aussi les conditions d’accès font qu’elle a été intensément exploitée depuis l’Antiquité. Le projet de déviation de la RN57 traverse toute la forêt domaniale du « Banney » à Luxeuil. Les prospections archéologiques menées dans ce secteur ont permis de découvrir une trentaine de zones d’extraction de grès, dont quatre sont directement concernées par le projet.

2Les zones d’extraction sont nombreuses et elles se répartissent sur l’ensemble du secteur étudié, plus généralement dans le horst de Luxeuil. Elles se situent principalement sur les formations géologiques du T2b dont le grès tendre se prête facilement à la taille et qui présente des tons colorés allant de l’ocre au rose.

3On remarque plusieurs concentrations d’extractions, principalement situées au sud du « Bois du Banney » le long de la RN57, le long de la route de Froideconche à Saint-Valbert, sur la commune et à l’Ermitage de Saint-Valbert et enfin dans une zone plus réduite longeant l’ancienne route de Luxeuil à Fougerolles.

4La première de ces zones est de loin la plus dense avec onze secteurs de carrières proches du centre ville actuel, qui correspond à la ville médiévale et à l’agglomération antique. Cette zone a donc certainement été privilégiée depuis l’époque antique. Il est d’ailleurs révélateur que les seules carrières figurant sur des plans anciens sont situées dans cette zone. Enfin, la proximité de la route nationale, ancienne route royale, explique aussi la présence de cette concentration, assurant le transport d’une partie des blocs extraits.

5D’autres carrières importantes se trouvent le long de cet important axe de communication, dont quelques-unes en dehors de la zone étudiée (à l’ouest de la RN57), comme la carrière située dans le Bois du « Chatigny » ou la carrière de la « Mirdondaine ».

6Il n’a pas été possible de réaliser des sondages sur l’emprise à cause de la présence de nombreuses souches qui interdisaient l’accès du terrain à tout engin de terrassement.

7Quelques fragments de silex mésolithiques ont été découverts à Saint-Valbert. Comme tout le reste du tracé, cette zone n’a pas pu être sondée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Luc Jaccottey, « Luxeuil-les-Bains, Fougerolles, Saint-Valbert, Froideconche – RN57 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 13 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25581

Haut de page

Auteur

Luc Jaccottey

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Luc Jaccottey

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search