Navigation – Plan du site
2008

Le Paléolithique inférieur et moyen dans les vallées du Luy de France, du Gabas, du Lées et sur la bordure méridionale de la nappe de Limendous (64)

Responsable(s) des opérations : Dominique Millet
Notice rédigée par : Dominique Millet et Françoise Millet

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025107

Date de l'opération : 2008 (PT)

1Les résultats présentés portent sur la troisième tranche de travaux de terrain du programme Paléolithique inférieur et moyen en Béarn oriental qui concerne six cantons de l’est du Béarn. Aucune donnée antérieure n’existait dans ce secteur. La méthodologie utilisée nous a permis de couvrir un maximum de terrain en fonction des possibilités d’accès aux surfaces potentiellement diagnostiques. Ce programme fut d’autre part complémentaire des investigations de l’Inrap sur le tracé de l’A 65 dans l’ouest et le nord ouest du Béarn.

Résultats obtenus

2   - Milieu et séquences chronostratigraphiques

3Les surfaces plio-pléistocènes, disséquées en serres par un réseau hydrographique dense, dominent des talwegs qui forment une succession d’écosystèmes cloisonnés. Les versants colluviaux dissymétriques portent d’étroites terrasses alluviales étagées. Les vallées centrales (bassin du Lées) et orientales (Louet, Lys) aboutissent en amont à des zones mal drainées terminées en cul-de-sac.

4Les prospections au sol ont révélé des stratigraphies de valeur très diverse, souvent tronquées (érosion naturelle et agriculture).

5 Nous avons reconnu la séquence « type » suivante :

6    1. Horizon Ap agricole ;  

7    2, 3. Niveaux limono-argileux à horizons illuviaux pédoclimatiques enrichis en argile et en granules Fe-Mn vers la base (Pléistocène supérieur ancien à Pléistocène moyen) ;

8    4. Toit de la nappe rubéfié à concrétions Fe-Mn, localement perturbé par les phénomènes paléoclimatiques (Pléistocène moyen) ;   

9    5. Nappe plio-pléistocène ou pléistocène inférieur ancien.

10Des artéfacts associés à des paléosols existent à la base du niveau 2/3 et à l’interface 3/4. Rien ne permet actuellement de considérer cette séquence comme complète. Des « fenêtres » mériteraient d’être ouvertes dans les vallées du Louet, du Lées, en bordure méridionale de la nappe de Limendous, dans la haute vallée du Luy de France ou du Gabas. Le matériel issu des terrasses alluviales du Pléistocène moyen (Fw) repousse au-delà de l’Acheuléen évolué la présence humaine dans ce secteur du Béarn.

11   - Caractérisation chronoculturelle des occupations et données anthropogéographiques

12L’Acheuléen moyen s.l. issu des lambeaux de nappe alluviale (Fw) existe dans les vallées du Luy-de France, du Gabas et du Louet (matériel roulé). Le Paléolithique inférieur évolué et le Paléolithique moyen pyrénéen franco-cantabrique à hachereaux sont aussi bien représentés sur la nappe de Limendous que sur les terrasses alluviales des principaux drains.

13L’égrenage des artefacts sur les serres (P. Dumontier) évoque plutôt des zones de parcours. L’analyse des données acquises caractérise une occupation de faible densité dans le secteur central (nappe de Maucor) au profit des axes périphériques occidentaux en direction du Pont-Long. Les zones attractives, au maillage serré d’implantations du Paléolithique inférieur final (Acheuléen évolué) ou du Paléolithique moyen, se rencontrent en bordure méridionale de la formation de Limendous, dans les bassins versants du Gabas, du Luy de France ou le cours inférieur du Louet près de sa confluence avec l’Adour. Les secteurs répulsifs, à maillage très large et isolats (Acheuléen s.l. et Paléolithique moyen) correspondent aux tronçons moyens et inférieurs du bassin du Lées. Enfin, des « zones vides » (en l’état actuel des données) occupent les interfluves de la nappe de Maucor.

14La fréquence des implantations sur la bordure sud de la nappe de Limendous peut être liée à l’exploitation d’une zone écologique en rapport avec les flux migratoires des troupeaux d’herbivores qui emprunteraient le large couloir alluvial du Pont-Long situé en contrebas (situation de belvédère). À l’ouest, les principales voies de communication entre la vallée de l’Adour moyen et le piémont suivent soit le couloir de Limendous-Garlin (axe grossièrement nord-sud) où les implantations sont diffuses soit les vallées du Gabas et du Luy-de-France en direction de la Chalosse.

15L’emploi quasi exclusif de la matière première locale correspond aux meilleures variétés de grés quartzites et métaquartzites prélevées soit dans les nappes détritiques culminantes du Plio-Pléistocène (Maucor), du Pléistocène inférieur ancien (Limendous et Morlaàs) ou des formations alluviales (Fw et Fx). La fréquence des matériaux extérieurs dans les assemblages de la périphérie de la bordure méridionale de la nappe de Limendous décroît lorsque l’on s’éloigne de cette dernière. L’introduction de silex (origine chalossienne envisagée) est attestée à Livron où il est associé au quartzite dans un univers technologique relevant du Paléolithique moyen pyrénéen franco-cantabrique.

16 (Fig. n°1 : A) Pouliacq : vallée du Gabas, terrasse FW, Pléistocène moyen, chopping-tool roulé - B) Lasclaveries : vallée du Luy de France, nucléus Levallois - C) Andouins : bordure méridionale de la nappe de Limendous, hachereau)

17Millet Dominique et Françoise

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : A) Pouliacq : vallée du Gabas, terrasse FW, Pléistocène moyen, chopping-tool roulé - B) Lasclaveries : vallée du Luy de France, nucléus Levallois - C) Andouins : bordure méridionale de la nappe de Limendous, hachereau

Fig. n°1 : A) Pouliacq : vallée du Gabas, terrasse FW, Pléistocène moyen, chopping-tool roulé - B) Lasclaveries : vallée du Luy de France, nucléus Levallois - C) Andouins : bordure méridionale de la nappe de Limendous, hachereau

Auteur(s) : Millet, Dominique (SUP). Crédits : Millet, Dominique, SUP (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : A) Pouliacq : vallée du Gabas, terrasse FW, Pléistocène moyen, chopping-tool roulé - B) Lasclaveries : vallée du Luy de France, nucléus Levallois - C) Andouins : bordure méridionale de la nappe de Limendous, hachereau
Crédits Auteur(s) : Millet, Dominique (SUP). Crédits : Millet, Dominique, SUP (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2563/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 179k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Dominique Millet et Françoise Millet, « Le Paléolithique inférieur et moyen dans les vallées du Luy de France, du Gabas, du Lées et sur la bordure méridionale de la nappe de Limendous (64) », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 16 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2563

Haut de page

Responsables d'opération

Dominique Millet

SUP

Articles du même responsable de fouilles

Françoise Millet

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals