Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200270 – Haute-SaôneLure – Église Saint-Martin

2002
70 – Haute-Saône

Lure – Église Saint-Martin

Sondage (2002)
Responsable d’opération : Michel Py
Notice rédigée avec Nathalie Bonvalot

Entrées d’index

Année de l'opération :

2002

Chronologie :

époque moderne

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Texte intégral

1En septembre 2002, la découverte de sépultures et de plusieurs fragments d’une dalle avec inscription funéraire lors du creusement d’une grande fosse dans le chœur de l’église a nécessité la mise en place d’une opération archéologique, sous les responsabilités de Michel Py et Alain Guillaume, en collaboration avec la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Lure (SHAARL). Les travaux étaient liés à l’installation d’un chauffage par air chaud dans l’édifice.

2Les éléments présentés dans cette notice sont extraits du compte rendu rédigé par Michel Py dans le bulletin de la SHAARL (no 22, 2003, p. 19-23).

3La fosse creusée au pied de l’autel (9,50 x 4 m) a livré à 1,60 m de profondeur, sous un remblais, des ossements humains sans aucune connexion dans la partie sud et des restes de matériaux de construction dans la partie nord (déchets de taille, chaux, fragments de tuiles plates et briques). Dans l’angle nord-ouest subsistait également une fosse de 0,80 m de diamètre, comblée par des débris de construction.

4Les traces de quatre sépultures en cercueils de planches, de conservation très médiocre, ont été identifiées le long du mur sud de l’édifice. L’une d’elle a été recoupée par le mur.

5Deux sépultures plus profondes, un adulte et un enfant, tous deux inhumés dans des cercueils dont le bois était bien conservé, ont été repérées le long du bord ouest de l’excavation. Seule la sépulture de l’enfant a été prélevée.

6Les observations archéologiques faites lors des travaux ont permis également d’apporter de nouvelles données sur l’église Saint-Martin. Il semble, en effet, que le mur sud de l’église actuelle ait été fondé sur un des murs de l’église précédente, peut-être le côté ouest du transept.

7On sait, qu’au milieu du xvie s., la première église Saint-Martin, ruinée, fut transférée au centre ville. La nouvelle église achevée en 1556 fut orientée nord-sud et servit au culte jusqu’en 1738, puis, elle fut reconstruite. Terminée en 1745, la nouvelle église orientée cette fois à l’est, a conservé la partie orientale de l’ancienne, recouvrant par là même l’ancien cimetière. Le creusement pour les fondations de la nef et du transept a bouleversé nombre de sépultures et les matériaux enlevés ont servi de remblais pour rehausser d’1,50 m le niveau inférieur afin d’échapper aux problèmes d’humidité. C’est cette couche de terre de cimetière, provenant du creusement des fondations qui a été décaissée lors des travaux, en même temps que les restes du chantier de construction.

8La dalle funéraire brisée évoquée supra était en remploi dans le dallage du chœur, recouvert d’un béton de ciment. Sur cette dalle (2 m x 1 m) figure une épitaphe gravée au-dessus d’un crâne avec deux tibias croisés dans un cercle. Il s’agit de celle d’une femme décédée en 1624 et appartenant à une famille de Lure, les SIBLOT.

Fig. 1 – Dalle funéraire

Fig. 1 – Dalle funéraire

Cliché : M. Py.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Dalle funéraire
Crédits Cliché : M. Py.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25635/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Py, Nathalie Bonvalot, « Lure – Église Saint-Martin » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 16 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25635

Haut de page

Auteur

Nathalie Bonvalot

Drac Franche-Comté (service régional de l’archéologie)

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michel Py

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search