Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200925 – DoubsPontarlier – 5 rue Mirabeau

2009
25 – Doubs

Pontarlier – 5 rue Mirabeau

Opération préventive de diagnostic (2009)
Responsable d’opération : Valérie Viscusi

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1La prescription de sondages archéologiques à Pontarlier (Doubs) est liée à un projet de construction d’un ensemble immobilier en centre ville, à l’emplacement d’immeubles anciens devant être partiellement démolis. Le projet comprend le réaménagement de onze logements dans les bâtiments conservés et la construction de vingt-neuf logements neufs sur sous-sol. Les sondages ayant été réalisés avant acquisition des terrains et donc avant démolition du bâti existant, seules deux tranchées de surface très limitée ont pu être ouvertes, l’une dans une cour située au cœur du bâti, l’autre dans un jardin longeant le Doubs. La proportion de la surface évaluée est donc de 4,8 % en surface et beaucoup moins en profondeur.

2Le sondage ouvert le long de la rivière a confirmé la présence du rempart. Dérasé à la fin du xviiie s., il a ensuite servi de mur de soutènement pour la terrasse surplombant le Doubs. Il est conservé sur une hauteur de 2,15 m, fondation comprise. Parallèlement au rempart, sont apparus les vestiges d’édifices et de sols construits (figure). Faute d’éléments datant, leur chronologie est difficile à établir. Il est possible que ces constructions soient postérieures au plan cadastral de 1826 où elles ne sont pas figurées.

3Le sondage ouvert dans la cour a mis en évidence une succession de quatre sols aménagés en galets ainsi que deux murs. Certains sols portent les traces d’un incendie qui pourrait correspondre à celui de 1736.

4Faute de place, les sondages ont été approfondis très ponctuellement, sur une largeur de godet de mini-pelle. Le substrat fluvio-glaciaire a été atteint aux profondeurs de 2,40 et 2,20 m. Aucune trace d’occupation antérieure à la période moderne ou contemporaine n’a été observée. Toutefois, la présence de réseaux a limité la surface observée en profondeur dans la cour. Le long du rempart, la partie approfondie du sondage pourrait être située dans la tranchée de fondation de l’enceinte, qui a pu détruire d’éventuels niveaux antérieurs.

Fig. 1 – Sols d’un édifice démoli et d’une allée longeant le rempart

Fig. 1 – Sols d’un édifice démoli et d’une allée longeant le rempart

Cliché : V. Viscusi (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Sols d’un édifice démoli et d’une allée longeant le rempart
Crédits Cliché : V. Viscusi (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/25661/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 3,3M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valérie Viscusi, « Pontarlier – 5 rue Mirabeau » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 27 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/25661

Haut de page

Auteur

Valérie Viscusi

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Valérie Viscusi

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search