Skip to navigation – Site map
2008

Biganos – Bois de Lamothe

Luc Wozny
Luc Wozny

Full text

Identifiant de l'opération archéologique : 025341

Date de l'opération : 2008 (PP)

1Un nouvel élan a été donné au projet archéologique Biganos-Lamothe grâce à la mise en place d’une opération triennale de fouille programmée dont la première étape a eu lieu en août 2008 durant une période de trois semaines.

2C’est le cœur du site du « Bois de Lamothe » qui a été choisi. C’est le secteur le plus dense de la fouille, celui qui a enregistré le mieux l’évolution du site du milieu du Ier s. apr. J.-C. jusqu’au XIXe s.

3L’état des lieux 2005, prolongé en 2006 avait mis en évidence le potentiel scientifique de ce secteur précis, quoique bien malmené par les fouilles anciennes depuis 1916, les fouilles clandestines récentes et la reprise galopante d’une végétation forestière boostée par les nutriments et l’humidité des terrains porteurs. La fouille préventive opérée en 2005 sur le tracé de la piste cyclable RD 804 reliant Biganos au Teich fait également partie des puissants révélateurs de l’importance de ce site.

4Les fouilles 2008 se sont achevées sur deux inédits d’envergure : la localisation exacte de l’église disparue de Saint-Jean de Lamothe démontée après son rachat au XVIIIe s. et le départ d’une voirie antique qui se connecte sur l’axe est-ouest principal et court vers le nord le long de l’horreum1  (Fig. n°1 : Résultat de la recherche en 2008. Plan corrigé et réactualisé le 28/12/08). Les connaissances du site augmentent considérablement. Le plan commence à se clarifier et le fait d’avoir localisé avec précision l’église facilite maintenant le travail de réflexion et de synthèse, mais aussi celui de la projection vers les deux années à venir nécessaires à une finalisation des travaux entrepris dans ce secteur précis.

5Du quartier commercial portuaire antique avec bâtiments et voirie, se décline donc l’évolution radicale des lieux aux Ve s.-VIIe s. avec mise en place d’un édifice du culte chrétien qui sera suivie quelques siècles plus tard par la création du bourg médiéval de Lamothe et de son quartier cultuel (l’église) et funéraire (le cimetière paroissial) à 200 m au sud du château féodal du Castéra. Le cimetière fonctionnera jusqu’au XVIIIe s.

6Le plan synthétisant ces connaissances se complète donc de ces deux nouveaux éléments et le travail de dégagement des « ruines de la maison privée » décrite par B. Peyneau en 1926 a permis son relevé topographique et la correction de sa position sur le plan.

7La vision globale des découvertes effectuées depuis 2004 fait converger de plus en plus les arguments vers la validité des hypothèses d’un quartier d’entrepôts, probable port abrité entre fleuve et océan (voir plan). Au moins quatre des bâtiments antiques reconnus sont interprétés comme des horrea(plan : n° 1, 2, 10 et 9). Le bâtiment 3 s’apparente plus à un grenier ou une halle. La circulation s’effectue sur la base d’un réseau viaire étendu est-ouest et nord-sud, carrefour des voies de Bordeaux et celles d’Aquitaine méridionale vers Dax et l’Espagne.

8C’est cette situation bien particulière qui donne au site de Biganos une place remarquable au sein du commerce régional. Le mobilier archéologique rencontré à Biganos-Lamothe abonde en ce sens. Citons par exemple la variété et l’abondance des céramiques importées (Trêves, Grande-Bretagne, Besançon, Italie, Centre, etc.). La présence de certains types de céramique comme la Black-Burnished, les gobelets d’Aco, la pré-sigillée de Bram et un vase de Besançon n’est pas un hasard. C’est la même chose pour les verreries. La présence d’une boîte à sceau à l’effigie de l’aigle n’est pas anodine non plus. Le transit y est maximal à la fin du Ier s. apr. J.-C.

9Et la toile du réseau commercial de ce site s’ouvre avec une relative ampleur de l’Ibérie à la Bretagne romaine (Grande-Bretagne).

10Cette même année, un diagnostic archéologique d’envergure a été mis en place à Audenge « Maignan » à 6 km de Biganos sur la rive nord de la lagune d’Arcachon (voir notice dans ce volume Audenge, Maignan Wozny Luc mai 2008). Réputé être un site spécialisé dans la production de poix durant l’Antiquité, Audenge Maignan a pu remplir les entrepôts de Biganos-Lamothe en produits bruts ou dérivés.

11La mission 2008 signe donc la première phase d’une nouvelle organisation de la recherche. Les perspectives principales peuvent se déployer sur deux thématiques principales :

12     — pour l’Antiquité, il s’agit de continuer à étudier le système des entrepôts au moins jusqu’au bâti 2 à l’ouest. Il faut en mieux comprendre l’organisation et reconnaître les bases anciennes en se gardant bien de négliger la voirie et les abords arrière et donc nord des différents horrea.Le départ de voirie vers le Castéra et le bourg actuel sont à exploiter dans un second temps de même que la reconnaissance des accès à l’eau (rivière et lagune) et les liens entre ces eaux, les accès routiers et les différents types d’horrea,

13    — pour le Moyen Âge et aux Temps Modernes, maintenant que l’église est localisée, il faut travailler sur les relations cimetière/église et sur la reconnaissance des phases les plus anciennes d’occupation médiévale du secteur aussi bien dans la gestion du cimetière que dans l’architecture civile rurale (voir les nombreux trous de poteau). La progression de la recherche pour ces périodes doit se faire préférentiellement vers l’ouest.

14Pour des raisons issues du jugement du rapport d’opération 2008, la mission a été interrompue par le SRA après avis de la Cira. La commission propose l’ajournement de l’opération, une reprise du rapport par ajout d’études de mobilier plus complètes et la mise en place d’un PCR.

15WOZNY Luc.

Top of page

Annex

Fig. n°1 : Résultat de la recherche en 2008. Plan corrigé et réactualisé le 28/12/08

Fig. n°1 : Résultat de la recherche en 2008. Plan corrigé et réactualisé le 28/12/08

Auteur(s) : Wozny, Luc (INRAP). Crédits : Wosny Luc INRAP (2008)

Top of page

List of illustrations

Title Fig. n°1 : Résultat de la recherche en 2008. Plan corrigé et réactualisé le 28/12/08
Credits Auteur(s) : Wozny, Luc (INRAP). Crédits : Wosny Luc INRAP (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2567/img-1.jpg
File image/jpeg, 63k
Top of page

References

Electronic reference

Luc Wozny, « Biganos – Bois de Lamothe », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [Online], Aquitaine, Online since 01 March 2008, connection on 14 November 2019. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2567

Top of page

About the excavations director

Luc Wozny

INRAP

By this excavations director

Top of page

Copyright

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Top of page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals