Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté199725 – DoubsMouthier-Haute-Pierre – Église Sa...

1997
25 – Doubs

Mouthier-Haute-Pierre – Église Saint-Laurent

Fouille d’évaluation (1997)
Responsable d’opération : Nicole Perrenoud-Cupillard

Entrées d’index

Année de l'opération :

1997

Chronologie :

époque médiévale

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Texte intégral

1L’opération menée à l’église Saint-Laurent de Mouthier-Haute-Pierre a consisté en une fouille à l’intérieur de l’église. Deux tranchées orthogonales (de 6 x 1,3 m et 6 x 3 m) ont été creusées pour la mise en œuvre d’un chauffage à air pulsé.

2L’église Saint-Laurent est mentionnée dans le Compte des décimes de 1275. En 1335, le Prieur Étienne de Fertans cède au curé de la paroisse tous les droits sur les aumônes des défunts ensevelis dans l’église Saint-Laurent (Abbé M. Vuillemin, Église Saint-Laurent xive-xvie s., 1983). De 1502 à 1521, l’église est agrandie et transformée dans un style gothique grâce aux bâtisseurs de la famille de Granvelle. Le cardinal de Granvelle fait ériger le chœur et le clocher-porche avec une flèche octogonale de pierre à têtes sculptées, qui furent achevés en 1594 (F. Jeanney, Dictionnaire des communes du Doubs). La proximité immédiate d’un prieuré mentionné dès le ixe s., et dont l’activité s’est poursuivie jusqu’à la Révolution, a conforté notre intérêt pour l’église Saint-Laurent. De plus, des textes émanant des xviie et xviiie s. et décrivant le mode de découpage de l’église en concessions funéraires familiales étaient connus. En outre, de nombreux ossements avaient été mis au jour lors de la réfection du plancher de la nef centrale. Ces données préalables ont motivé notre intervention.

3À l’intérieur de l’église, vingt-cinq sépultures non perturbées ont été mises au jour, ainsi que quarante-quatre squelettes démantelés par les inhumations successives au même endroit, voire pour trois d’entre eux par une possible extension de l’église médiévale ou par la construction de l’église gothique (seule leur position stratigraphique suggère une probable antériorité de ces trois squelettes fragmentaires). Les squelettes non perturbés ont montré que les défunts étaient inhumés, soit simplement enveloppés dans un linceul en toile de lin retenu par de petites épingles en cuivre ou en bronze, soit dans des cercueils en planches de sapin – dont quatre exemplaires étaient conservés dans la partie la plus sèche de la fouille.

4Un texte de 1623, recopié en 1724 par C. Compagny, prêtre vicaire à Mouthier, donne de précieuses indications quant à l’identité des défunts : des familles fortunées de Lods, Haute-Pierre et Chatelet (M. Muller, Histoire sommaire de Mouthier et de son prieuré, 1939). La pose d’un dallage de pierre dans la nef et les collatéraux, vers 1783, marque le terme des inhumations à l’intérieur de l’église – cette pratique étant d’ailleurs peut-être tombée en désuétude plus tôt.

5Le mobilier archéologique se compose d’épingles de cuivre ou de bronze, de deux fragments de chapelets à perles de bois montées sur chaînette de cuivre, de médailles et de monnaies très oxydées (en cours d’étude), d’une boucle de chaussure en métal doré.

6De plus, deux petits cercueils en bon état, renfermant les restes de deux bébés, ont été découverts. Les crânes de ceux-ci étaient coiffés de bonnets, dont l’un, parfaitement conservé, est manifestement en soie.

7D’autre part, la fouille a permis le dégagement de 5 m du mur extérieur de l’église médiévale (xiiie s.). Celle-ci s’élevait à l’emplacement de l’édifice actuel et son emprise semblait inclure la surface de la nef centrale de l’église du xvie s. (du chœur aux avant-derniers piliers).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicole Perrenoud-Cupillard, « Mouthier-Haute-Pierre – Église Saint-Laurent » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/26224

Haut de page

Auteur

Nicole Perrenoud-Cupillard

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nicole Perrenoud-Cupillard

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search