Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté199770 – Haute-SaôneVallerois-le-Bois – Château

1997
70 – Haute-Saône

Vallerois-le-Bois – Château

Fouille d’évaluation (1997)
Responsable d’opération : Michel Py

Texte intégral

1Le château de Vallerois-le-Bois remonte, semble-t-il, au xiie s. Il est possédé par les Montrost jusqu’en 1516, passe ensuite aux Vaudrey jusqu’au début du xviiie s., puis aux de Salives jusqu’à la Révolution. Aujourd’hui, il est encore en relativement bon état, avec un corps de logis assez bien conservé, un donjon carré, des caves, une porterie et les vestiges de communs comportant un colombier original.

2Le propriétaire actuel a entrepris depuis plusieurs années des travaux de restauration importants, qui ont nécessité en 1996 et 1997 un suivi archéologique.

3Si la recherche de la courtine et du fossé nord-ouest, par la reprise d’une tranchée d’adduction d’eau potable, est demeurée vaine, le décapage de la basse-cour a confirmé que la cour avait été utilisée et nettoyée jusqu’au début du xxe s. Le rocher, retaillé, était dès l’origine nivelé par remplissage d’argile dans les failles et fissures. L’évacuation des eaux pluviales se faisait naturellement ou par caniveaux de pierre en direction de la porterie. Une forge avait été aménagée sommairement devant le « quartier Vaudrey » au xixe s. Le pavage d’origine (allée charretière et allée piétonne) était partiellement conservé entre la porterie et les communs qui comportaient trois salles voûtées.

4Le corps de logis, reconstruit au xvie s. par les Vaudrey, comporte une tourelle d’escalier dont le seuil a été fouillé. Le dépôt d’une « pierre de foudre » (hache préhistorique en pierre verte) est attesté sous le seuil de 1525. Antérieurement, l’entrée se trouvait à un niveau plus bas, sur un caniveau d’évacuation couvert.

5La grande salle voûtée du corps de logis a été sondée, un chauffage par le sol ayant été projeté. Les niveaux dégagés indiquent plusieurs périodes d’occupation. À l’époque médiévale, une structure existe, avec cloison centrale sur solin. Au xve s., les Montrost prolongent le bâtiment vers le nord-est. Une cheminée existe avec sole de brique, un plancher est posé sur le sol d’argile battue, un perron circulaire donne accès aux nouvelles salles. Au xvie s., la salle est voûtée, le plancher rehaussé, la cheminée est déplacée contre le mur opposé. Au xviiie s., la salle est remblayée par des apports extérieurs provenant de l’incendie d’un autre bâtiment, et deux nouveaux planchers se succéderont sur ce remblai.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Py, « Vallerois-le-Bois – Château » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 15 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/26320

Haut de page

Auteur

Michel Py

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michel Py

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search