Navigation – Plan du site
2008

Les Eyzies-de-Tayac – L'occupation humaine de l'abri Pataud il y a 22 000 ans

Responsable(s) des opérations : Roland Nespoulet
Notice rédigée par : Laurent Chiotti et Roland Nespoulet

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025276

Date de l'opération : 2008 (FP)

1L’opération archéologique programmée concernant le niveau 2 de l’abri Pataud (quatrième année de fouille en 2008) repose sur une révision des collections et des données de fouilles anciennes menée conjointement à la reprise des investigations sur le terrain (Nespoulet, Chiotti et al.,2008). Le principal objectif des travaux menés depuis 2005 est de mieux comprendre le statut des vestiges humains en relation avec l’occupation de ce niveau attribué au Gravettien final.

2Au total, une surface n’excédant pas 8 m2 a été fouillée dans deux secteurs contigus : le long d’une coupe sagittale et dans le fond de l’abri (Fig. n°1 : Abri Pataud, niveau 2. Plan des zones fouillées entre 2005 et 2008). Etant donné la richesse archéologique et le protocole de fouille utilisé, la base du niveau 2 n’a pas été atteinte. Le matériel découvert entre 2005 et 2008 est principalement constitué d’objets lithiques et osseux.

3Seuls deux vestiges humains ont été découverts en place. Les éléments d’industrie osseuse et de parure, ainsi que des écailles de desquamation de la paroi portant des traces d’ornementation sont relativement abondants. D’un point de vue quantitatif, le matériel archéologique provenant des fouilles 2005-2008 ne représente que 5 % de la totalité des 122 871 pièces découvertes dans la couche 2 depuis les fouilles de H. L. Movius (1958 et 1963). Toutefois, la série 2005-2008 a permis de renouveler considérablement la compréhension de la série Movius, et du niveau 2 d’une façon générale.

4L’étude géoarchéologique (Agsous, 2008 ; Lenoble, Agsous, étude en cours) ainsi que celle des charbons et micro-charbons (Marquer et al.,à paraître) ont apporté des informations taphonomiques et paléoenvironnementales. Il s’est avéré que le niveau 2 a subi des modifications naturelles sous la forme de solifluxion et de cryoturbation. Malgré cela, les remontages et les raccords effectués à l’intérieur des unités archéologiques identifiées à la fouille ont montré que les nappes de vestiges ont gardé leur cohérence initiale au sein de ce dépôt stratifié, et que les déplacements des objets archéologiques sont restés limités.

5L’hypothèse actuellement retenue concernant les vestiges humains est celle de dépôts primaires remaniés, cependant, l’étude doit être poursuivie afin de faire la part entre les gestes intentionnels des hommes préhistoriques et les processus naturels à l’origine de cet assemblage (Gambier et al.,étude en cours). La révision d’une série d’objets qualifiés d’« extra-ordinaires » et de leur relation avec les vestiges humains a permis de discuter du statut de mobilier funéraire pour certain d’entre eux (Chiotti et al.,2009).

6Une série de pièces lithiques hors silex portant pour la plupart de nombreuses traces d’utilisation témoigne de la diversité des ressources, et probablement des usages, de ces objets dans le niveau 2. Malgré une importante composante en silex importé, parfois lointain, les matières premières lithiques sont essentiellement caractérisées par l’utilisation des ressources « hyper » locales, issues des formations alluviales de la Vézère.

7Les faunes, qui représentent une part importante de la série 2005-2008, seront prioritairement étudiées en 2009.

8Les études du matériel archéologique issu des fouilles récentes ont donc ouvert des perspectives d’interprétation qui concernent l’ensemble de la série « protomagdalénienne » de l’abri Pataud. Elles renforcent l’intérêt de cette collection de référence pour le Gravettien final français, même si de nombreuses questions restent encore à résoudre.

9Nespoulet Roland, Chiotti Laurent

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Abri Pataud, niveau 2. Plan des zones fouillées entre 2005 et 2008

Fig. n°1 : Abri Pataud, niveau 2. Plan des zones fouillées entre 2005 et 2008

Auteur(s) : Nespoulet, Roland (MCC). Crédits : Nespoulet, Roland, MCC (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Abri Pataud, niveau 2. Plan des zones fouillées entre 2005 et 2008
Crédits Auteur(s) : Nespoulet, Roland (MCC). Crédits : Nespoulet, Roland, MCC (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2646/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 154k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Laurent Chiotti et Roland Nespoulet, « Les Eyzies-de-Tayac – L'occupation humaine de l'abri Pataud il y a 22 000 ans », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 20 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2646

Haut de page

Responsables d'opération

Laurent Chiotti

Articles du même responsable de fouilles

Roland Nespoulet

MCC

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals