Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté198725 – DoubsBavans – Abris de La Roche

1987
25 – Doubs

Bavans – Abris de La Roche

Sauvetage programmé (1978-1987)
Responsable d’opération : Gérard Aimé

Texte intégral

1Le sauvetage programmé des abris-sous-roches de Bavans s’est achevé en 1987 (Gallia Informations, 1987-1988, 2, p. 78-82).

2Le Mésolithique moyen s’est révélé très riche tant par l’abondance des artefacts lithiques, dont les pointes (450), auxquelles s’ajoute une centaine de lamelles à bords abattus de même facture, que par celle des structures du quotidien : 48 foyers répartis sur les deux couches 7 et 6 et sur deux abris contigus. Ces niveaux, échelonnés sur trois siècles environ, dont la première moitié du Boréal, ont aussi produit de nombreux vestiges fauniques, de l’outillage en os, des éléments de parure (coquillages fossiles perforés).

3Le Mésolithique récent et final (couche 5) a confirmé son originalité. Cette couche a livré une industrie lithique qui se signale par la relative abondance des trapèzes (66), ce qui en fait, à ce jour, la plus importante collection de toute la région ; d’autre part y figurent 43 autres armatures, dont des pointes de flèches triangulaires, asymétriques et à base très concave, avec retouche semi-envahissante à semi-abrupte, apparentées aux pointes trouvées en contexte Rubané en Alsace, mais qui présentent avec celles-ci des différences sensibles ; l’autre groupe est constitué par les pointes dites « de Bavans », montrant des analogies avec celles dites « du Martinet ». S’ajoutent à cet ensemble quelques pointes atypiques. Le débitage de type Montbani est largement représenté (et même majoritaire).

4La céramique est présente avec des tessons de céramique à décor linéaire du type « Rubané récent du Haut-Rhin », manifestement importée ; de céramique du type de « la Hoguette » ; de céramique du Limbourg ; enfin de céramique non décorée, peut-être de fabrication locale. Les dix-neuf structures de combustion témoignent d’occupations successives et renouvelées.

5Enfin, la dernière campagne a permis de mettre en évidence, dans une tranchée creusée entre les deux abris sud-sud-ouest et central contigus pour observer les raccords de stratigraphie, un secteur d’occupation datant du Campaniforme avec des tessons de céramique décorée, une épingle en os et deux structures de combustion en cuvette aménagée ainsi qu’un ensemble de restes fauniques (fig. 1).

Fig. 1 – Couche 4b, niveau campaniforme : plan et coupe d’un foyer en cuvette aménagée

Fig. 1 – Couche 4b, niveau campaniforme : plan et coupe d’un foyer en cuvette aménagée

Dessins : G. Aimé

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Couche 4b, niveau campaniforme : plan et coupe d’un foyer en cuvette aménagée
Crédits Dessins : G. Aimé
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/26995/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 432k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gérard Aimé, « Bavans – Abris de La Roche » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 19 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/26995

Haut de page

Auteur

Gérard Aimé

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Gérard Aimé

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search