Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté198925 – DoubsLantenne-Vertière – Beauregard

1989
25 – Doubs

Lantenne-Vertière – Beauregard

Sauvetage programmé (1988-1989)
Responsables d'opération : Gérald Barbet et Hervé Laurent

Texte intégral

1Les fouilles entreprises à partir de l’été 1988 sur la colline de Beauregard ont pour but de sauver le versant sud du groupement rural antique en grande partie détruit par l’exploitation d’une carrière d’argile. La ligne de crête est occupée par un sanctuaire circonscrit dans une enceinte de 100 m sur 40 m environ, matérialisée par un mur en petit appareil (fig. 1).

Fig. 1 – Plan d’ensemble du sanctuaire

Fig. 1 – Plan d’ensemble du sanctuaire

DAO : G. Barbet, H. Laurent.

2Dans l’aire sacrée, plusieurs édifices sont implantés sans ordre apparent : fanum de plan carré, petits édicules et massifs de maçonnerie qui ont sans doute supporté des piliers destinés au culte. Le fanum a connu un second état : son mur de galerie a été supprimé et on lui a adjoint une seconde cella. Il a alors adopté un plan ceci angulaire assez original. Entre les deux cellae, ouvertes à l’est, le toit était soulagé par quatre support s de section carrée.

3Le mobilier, peu abondant, est cependant très intéressant. La série monétaire recueillie va de l’époque gauloise (potin séquane) au ve s. (Honorius). Elle est constituée, pour l’essentiel, d’antoniniani de très petite taille. Une partie provient vraisemblablement d’ateliers locaux : imitations de monnaies de la seconde moitié du iiie s. D’autres indices montrent que le site disposait d’équipements de qualité. Un fragment de fût de colonne a été retrouvé. La découverte de fragments sculptés, figurant des plis de vêtements, atteste la présence de statues de pierre et de bronze.

4Malgré l’absence de niveaux en place, on peut supposer que le sanctuaire a connu une activité importante au Bas-Empire. L’extension du chantier doit permettre la fouille de l’habitat lié au sanctuaire et de reconnaître le tracé d’une voie supposée antique qui le traverse. Il serait profitable d’étudier par ailleurs les activités productives de l’agglomération, non liées à la fréquentation du sanctuaire. La métallurgie du fer est pour l’instant la seule représentée. Ce petit groupement est un site important dans la mesure où il comble une lacune dans le réseau des habitats groupés autour de la capitale de cité, Vesontio.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan d’ensemble du sanctuaire
Crédits DAO : G. Barbet, H. Laurent.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/27025/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 154k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gérald Barbet, Hervé Laurent, « Lantenne-Vertière – Beauregard » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/27025

Haut de page

Auteurs

Gérald Barbet

Articles du même auteur

Hervé Laurent

Drac Franche-Comté (service régional de l’archéologie)

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Gérald Barbet

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Hervé Laurent

Drac Franche-Comté (service régional de l’archéologie)

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search