Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté198970 – Haute-SaôneLuxeuil-les-Bains – Place Saint-P...

1989
70 – Haute-Saône

Luxeuil-les-Bains – Place Saint-Pierre

Sauvetage urgent (1989)
Responsable d’opération : Christophe Card

Texte intégral

1Des sondages au pied de la basilique Saint-Pierre et du palais abbatial (mairie) ont montré que l’occupation de cette partie de la ville parait remonter à la seconde moitié du ier s. (monnaie de Néron). La plus grande partie des vestiges gallo-romains révèle plusieurs reconstructions successives, la dernière pouvant, semble-t-il, être datée du ive s. (monnaie de Constantin I), mais le matériel reste rare et très fragmenté.

2Le sondage I semble refléter la continuité de l’occupation aux ve et vie s. Un mur monté au mortier de chaux et un sol en galets damés peuvent être datés grâce à la présence d’une perle de verre et de fragments de céramique blanche qui porte des traces de peinture rouge brique. Un matériel semblable, trouvé récemment en Suisse, a été daté des ve-fin vie s. De fait, il devait encore exister une population organisée à l’intérieur du castrum, décrit comme un désert dans la Vita Colombani.

3Au début du viie s., la construction de l’abbaye par saint Colomban va modifier le paysage urbain du castrum, en transformant toute la partie proche des lieux sacrés en nécropole, détruisant les bâtiments préexistants et les remblayant (un mur a été recoupé par une sépulture). Les sépultures sont dépourvues de mobilier et ne peuvent faire l’objet que d’une chronologie relative. Notons toutefois, dans les remblais comblant les plus récentes, un fragment de vase en chloritoschiste et un fragment de poterie noire à cannelures horizontales et à rebord en gorge de poulie, datable des ixe-xe s.

4Ailleurs, des fosses, qui ont détruit les anciennes sépultures, contenaient une grande quantité de scories de fer et des tessons de céramique orange clair, grossière avec des motifs rectangulaires mal venus, imprimés à la molette (viiie s.).

5À l’époque médiévale (xiiie ou xive s.), un mur et un sol de chaux blanche grossière mêlée à de l’argile prouvent l’installation d’un nouvel habitat sur une partie du cimetière. Au xviiie s., l’ensemble du site est aménagé en place publique, faisant disparaître cimetière et structures.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Card, « Luxeuil-les-Bains – Place Saint-Pierre » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 29 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/27097

Haut de page

Auteur

Christophe Card

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Card

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search