Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté199039 – JuraLe Finage jurassien

1990
39 – Jura

Le Finage jurassien

Prospection (1986-1990)
Responsable d’opération : Gérard Chouquer

Texte intégral

1Un récent article dresse le bilan de la prospection archéologique conduite sur le Finage depuis douze ans et propose des hypothèses relatives à ce terroir (Chouquer, de Klijn 1989).

2Après une prospection aérienne intensive du Finage jurassien, celle effectuée au sol représente une nouvelle et nécessaire étape de la recherche ; il s’agit de conduire une prospection systématique à rangs serrés (5 m maximum entre les prospecteurs). Près de 500 ha ont déjà été prospectés sur la commune de Saint-Aubin et dans une moindre mesure sur celle d’Aumur. L’investigation est conduite dans une perspective d’archéologie des paysages, de connaissance de l’environnement végétal ancien et des sols. La participation de P. Poupet, ingénieur-pédologue et géologue du CNRS, à chaque campagne, est un élément essentiel du programme de travail, de même que les analyses complémentaires (palynologie). Des résultats nombreux sont d’ores et déjà acquis, qu’il est difficile, pour l’instant, de hiérarchiser et de résumer :

  • découverte de « sites » nouveaux en surface, de toutes les périodes, y compris de sites pour lesquels la prospection aérienne n’a pas livré de renseignements. Près de trente sites supplémentaires peuvent être enregistrés sur les communes de Saint-Aubin et Aumur. Signalons, par exemple, une grande villa romaine au sud du terroir de Saint-Aubin ; un exceptionnel site du haut Moyen Âge à La Corvée de Chaux, lié à un site antique, etc. ;
  • découverte de sites et structures cadastrales enfouis et indécelables au sol, par la surveillance des curages de drains, régulièrement effectués. Cette prospection « linéaire » se révèle être d’un apport, essentiel pour la connaissance d’habitats légers, de fossés cadastraux antiques. On retiendra la découverte d’un vaste ensemble de structures d’habitat du Néolithique et de l’âge du Bronze, avec fosses, silos, fonds de cabane..., identifié au sud de la commune de Saint-Aubin, ou encore de nombreux fossés à l’est de cette dernière en cours d’identification ;
  • mise en évidence du schéma d’évolution pédologique de la plaine du Finage, qui paraît avoir eu un relief moins plan que celui qu’on voit actuellement. Les comblements sont sensibles, visibles dans les coupes des drains ;
  • importance de l’épandage du matériel antique.

3L’abondance du mobilier épars trouvé sur la quasi-totalité des champs de Saint-Aubin, hors de tout site ponctuel, conduit à s’interroger sur les conditions de cet épandage (fumure antique ?).

4Nous axons pu apprécier l’utilité du dépouillement des missions verticales de l’IGN. Cette photo-interprétation systématique, liée à une interprétation des formes, apporte des découvertes et autorise des hypothèses de travail fertiles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gérard Chouquer, « Le Finage jurassien » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 08 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/27119

Haut de page

Auteur

Gérard Chouquer

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Gérard Chouquer

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search