Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté198625 – DoubsRigney – Grotte de Rigney

1986
25 – Doubs

Rigney – Grotte de Rigney

Sauvetage urgent (1986)
Responsables d'opération : Serge David et Christophe Cupillard

Entrées d’index

Année de l'opération :

1986

Nature de l'opération :

fouille préventive
Haut de page

Texte intégral

1La grotte de Rigney est un petit gisement magdalénien de la rive gauche de l’Ognon, sommairement fouillé vers 1950 par J. Collot (Vesoul). Ces travaux ont donné lieu à une publication par A. Glory (1958). Dans la perspective d’une étude des substrats magdaléniens en Franche-Comté, S. David et C. Cupillard ont entrepris en 1986 une fouille de sauvetage à laquelle étaient assignés deux objectifs : contrôler, dans la mesure du possible, la stratigraphie du site et sauver le matériel que renfermaient les déblais des anciennes fouilles étalés devant le porche.

2Un sondage à l’intérieur du karst n’a pas permis, pour le moment, de retrouver les couches en place, à l’exception de restes de brèche sur les parois et, peut-être, de quelques lambeaux dans les parties profondes du sondage. En revanche, la fouille des déblais abandonnés à l’extérieur a permis de sauver un matériel très abondant. Parmi les restes faunistiques, le renne domine largement. Les autres espèces représentées sont le renard, le cheval et, plus faiblement, le bœuf, le sanglier et le cerf. Le rhinocéros est attesté par une dent et sans doute par quelques esquilles volumineuses.

3L’outillage se rapporte à deux occupations magdaléniennes. Des pointes à dos, des burins et une base de harpon évoquent un Magdalénien final de type Ranchot (Jura). Des perçoirs sur éclat, la plupart des outils en os ou en bois de renne (sagaies, lissoirs, bâton percé, baguette demi-ronde...) sont attribuables à un Magdalénien plus ancien, plus proche du faciès de Farincourt (Haute-Marne) que du faciès d’Arlay (Jura).

4L’art mobilier est représenté par des parures de types divers (fig. 1) et par une gravure d’oiseau sur plaquette d’os. Un fragment de mandibule humaine enrobé par une argile rougeâtre dont il subsiste des lambeaux sur la paroi de la grotte, a pu être attribué avec certitude à une occupation magdalénienne ancienne. Il s’agit d’un fragment du corps droit d’une mandibule d’adulte portant trois molaires très usées (M1, M2, M3). Des stries observées à la surface de l’os correspondent peut-être à des traces de décarnisation, qui suggèrent un traitement particulier des os après la mort (étude en cours de D. Gambier, Bordeaux).

Fig. 1 – Pendeloque en crache de cerf

Fig. 1 – Pendeloque en crache de cerf

Cliché : S. David.

5Les découvertes permettent de mieux situer Rigney parmi les gisements de l’Est de la France. Une analyse détaillée sera présentée prochainement dans une monographie.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Pendeloque en crache de cerf
Crédits Cliché : S. David.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/27194/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 391k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Serge David, Christophe Cupillard, « Rigney – Grotte de Rigney » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 20 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/27194

Haut de page

Auteurs

Serge David

Articles du même auteur

Christophe Cupillard

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Serge David

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Christophe Cupillard

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search