Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté198690 – Territoire-de-BelfortMines du Territoire-de-Belfort

1986
90 – Territoire-de-Belfort

Mines du Territoire-de-Belfort

Prospection et fouille programmée (1986)
Responsables d'opération : Michel Rilliot et Jacques Thomas

Texte intégral

1L’année 1986 a été consacrée à l’étude plus approfondie de travaux miniers déjà reconnus et topographiés en 1984 (fig. 1). Les nombreuses recherches sur le secteur du Mont-Jean sont intéressantes à plus d’un titre. Tout d’abord, il semble qu’une partie de ces travaux puisse être médiévale, comme c’est vraisemblablement le cas pour une partie de la mine 16, dans sa portion de direction générale 127° nord. Il faut alors remarquer la faible hauteur de la galerie, aspect et orientation que l’on retrouve dans une portion de la mine 11, située à proximité immédiate de l’éboulement. Il est possible de penser que cette mine 16, creusée à partir d’un puits, sur une orientation identique, aurait été reprise plus tardivement, ce qui expliquerait le profil en ogive tronquée que l’on rencontre dans la portion qui va en direction du travers-banc. Les deux travers-bancs des murs 11 et 16, de direction semblable, ont peut-être été creusés à une autre époque. Actuellement, cependant, aucune preuve formelle ne vient étayer cette hypothèse de travail.

Fig. 1 – Topographie des mines 11 et 16

Fig. 1 – Topographie des mines 11 et 16

Dessin : M. Rilliot, J. Thomas.

2Plus au nord des mines 11 et 16, une galerie de recherche a été explorée. Son sol est percé par un petit puits noyé et comblé volontairement par des matériaux étrangers aux travaux miniers. Profond de 2,60 m, il a été entièrement fouillé et a livré un intéressant mobilier archéologique dont plusieurs outils abandonnés sur une « margelle » située à mi-hauteur du puits. En plus de quatre pointerolles et d’un manche d’outil en bois, deux marteaux «soudés» à la paroi par la rouelle avaient été positionnés presque verticalement, reposant initialement sur le bout de leur manche (fig. 2). Le relevé de la distance marteaux-margelle permet de reconstituer la longueur des manches qui atteignent respectivement 27 et 40 cm. La fouille du fond du puits a permis de découvrir une cinquième pointerolle, la moitié d’une autre, deux manches d’outils, de nombreux fragments d’une auge en bois de sapin ainsi qu’un bol en bois de hêtre tourné. Il s’agit, à n’en pas douter, de l’outillage du mineur occupé à parfaire le creusement du puits.

Fig. 2 – Positionnement de deux marteaux

Fig. 2 – Positionnement de deux marteaux

Dessin : M. Rilliot, J. Thomas.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Topographie des mines 11 et 16
Crédits Dessin : M. Rilliot, J. Thomas.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/27301/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 341k
Titre Fig. 2 – Positionnement de deux marteaux
Crédits Dessin : M. Rilliot, J. Thomas.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/27301/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 130k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Rilliot, Jacques Thomas, « Mines du Territoire-de-Belfort » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 29 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/27301

Haut de page

Auteurs

Michel Rilliot

Articles du même auteur

Jacques Thomas

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Michel Rilliot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Jacques Thomas

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search