Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté198370 – Haute-SaôneLuxeuil-les-Bains – Le Chatigny

1983
70 – Haute-Saône

Luxeuil-les-Bains – Le Chatigny

Fouille de sauvetage (1978-1983)
Responsable d’opération : Philippe Kahn
Notice rédigée avec Jean-Paul Jacob

Texte intégral

1Les fouilles de sauvetage entreprises depuis 1978 sur le site des ateliers de potiers de Luxeuil au lieu-dit Le Chatigny, livrent des résultats extrêmement intéressants.

2Sept fours regroupés sur une petite surface sont maintenant reconnus. De formes et de dimensions variées, plusieurs d’entre eux sont dans un état de conservation remarquable.

3Le four B est, par sa structure, tout à fait exceptionnel. Le sol de la salle de chauffe de ce four, situé à 1,50 m de profondeur, est constitué par un dallage irrégulier posé directement sur le grès qui forme le substrat. La base de l’entrée de l’alandier est encore en place ainsi que les deux tiers de la voûte. Le laboratoire, réutilisé en dépotoir, d’un diamètre de 3 m environ, présente une sole parfaitement intacte, constituée de plaques de grès soigneusement assemblées et couvertes d’une couche d’argile rubéfiée épaisse de 1 cm à 2 cm. Elle est percée de 14 carneaux, 10 en cercle et 4 au centre. L’un d’eux était encore obstrué par un bouchon circulaire. Le mur du laboratoire est conservé sur une hauteur de 30 cm à 35 cm.

4Ce mur circulaire est en petit appareil très soigné de moellons de grès disposés en assises régulières dont 4 rangs subsistent au-dessus de la sole. Des tubulures, plantées verticalement et côte à côte, le doublaient sur toute sa face interne ; elles étaient maintenues par un chemisage d’argile rubéfiée. Ce parement a disparu sur un tiers environ de la périphérie du laboratoire, ce qui permet de constater que les tubulures étaient alimentées en air chaud par une sorte de gouttière large de 10 m environ, encerclant la sole et la désolidarisant du mur du laboratoire, sauf en 4 points. Cette « gouttière » paraît être reliée à la salle de chauffe située sous le laboratoire par 4 conduits (fig. 1).

Fig. 1 – Le four B

Fig. 1 – Le four B

Conservées dans la partie droite, les tubulures qui doublent la paroi.

Cliché : P. Kahn.

5Une telle structure est très proche de celle du four découvert au xixe s. à Lezoux, et dont une maquette est conservée au Musée des Antiquités Nationales.

6Il est possible que ce four, comme ceux qui l’avoisinent d’ailleurs, était protégé par un hangar. Un calage de poteau a en effet été repéré en 1983 à proximité.

7C’est par quintaux qu’il faut compter la céramique livrée par ces fouilles. On notera parmi la sigillée, la prédominance des formes Drag. 37 et aussi la présence de quelques formes curieuses, qui doivent correspondre à des essais ou des amusements de potiers. Plus d’une vingtaine de fragments de moules ont été recueillis en 1982-1983 et l’un porte un poinçon inédit. Les céramiques autres que la sigillée se décomposent en deux groupes distincts : celui des parois fines et celui des parois épaisses. La première catégorie est constituée en grande majorité de petits gobelets ovoïdes à décors en épingles. On a également recueilli dans le four D trois tessons de gobelets métallescents ornés au moule, et présentant pour deux d’entre eux, des poinçons inédits, érotique et animalier. Il faut signaler pour la première fois la découverte de deux fonds de lampes circulaires. La seconde catégorie est essentiellement constituée par des cruches à pâte blanche ou beige-rosé, peu cuite.

8Devant l’intérêt de ces trouvailles, la municipalité de Luxeuil vient de demander le classement des fours et un montage financier est à l’étude pour en assurer la présentation in situ.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Le four B
Légende Conservées dans la partie droite, les tubulures qui doublent la paroi.
Crédits Cliché : P. Kahn.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/27375/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 326k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Kahn, Jean-Paul Jacob, « Luxeuil-les-Bains – Le Chatigny » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 24 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/27375

Haut de page

Auteur

Jean-Paul Jacob

Directeur de la Circonscription de Franche-Comté

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Philippe Kahn

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search