Navigation – Plan du site
2008

Vallée de la Dronne

Responsable(s) des opérations : Christian Chevillot
Notice rédigée par : Christian Chevillot

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025311

Date de l'opération : 2008 (PI)

VALLÉE DE L’ISLE - LA DOUBLE - BERGERACOIS

1Nous avons poursuivi au cours de l’année 2008 notre prospection-inventaire dans la haute vallée de la Dronne et plus particulièrement dans le triangle Lisle - Saint-Pardoux-la-Rivière - Thiviers.

2 Comme d’habitude, nous avons étendu cette recherche en vallée de l’Isle, dans la Double et nous avons eu connaissance de découvertes en vallée de la Vézère et de la Dordogne.

3 Le travail de terrain de l’année 2008 a été marqué par des découvertes significatives :

4    - une prospection au sol pour identifier la sépulture para-mégalithique de Tabaterie - Sendougne à La Gonterie-Boulouneix. Cette sépulture néolithique avait été repérée en 1984 par Emile Neau, qui nous a légué le mobilier recueilli alors, par la découverte de plusieurs sites gallo-romains inédits, par la découverte de plusieurs militaria d’époque romaine qui ont donné lieu à publication ;

5    - par la connaissance de la découverte en 2006 d’un superbe manche de patère en bronze, en cours d’étude ;

6    - enfin, l’identification de nouveaux cluzeaux dans la région de Mussidan.

VALLÉE DE LA DRONNE ET SES AFFLUENTS

7Paléolithique

8 La densité d’occupation au cours du Paléolithique moyen est toujours aussi nette, et bien moindre au Paléolithique supérieur :

9    - sites de Bourliou (Bussac), du Baconnet (Valeuil), du Châtenet (Lisle), de La Chauprade (Tocane), des Roches (Brantôme), du Suquet et de l’Etang (Cercles) ;

10    - petits sites du Paléolithique supérieur des Grèzes (Saint-Just), ou des Brandissoux (Goût-Rossignol).

11
Néolithique

12Cette période est toujours aussi bien documentée car les sites sont nombreux. Nouveaux fragments d’anneaux-disques en roches vertes, haches polies en roches dures ou en silex avec industrie abondante (grattoirs, armatures de flèches, etc.) aux Fargeix (L’Isle), La Monerie-Les Champs et Aux Maynes (Montagrier), Beauséjour-Bressols (Tocane), les Roches (Brantôme), Saint-Laurent-de-Gogabaud (Condat-sur-Trincou), la Terre-Rouge et Prés Cheysas (Champagnac-de-Bélair), etc.

13Mais la plus intéressante redécouverte reste celle de la sépulture dolménique de Tabaterie-Sendougne, repérée en 1984 par Émile Neau. Grâce à René Ventenat, nous avons pu en retrouver l’emplacement précis. C’est une sépulture collective du Néolithique récent ou final, aménagée dans un chaos de pierres tombées de la falaise. Plusieurs aménagements internes sont observables, notamment de larges dalles soigneusement juxtaposées verticalement pour en colmater un des côtés. Émile Neau avait alors recueilli dans des terres remuées par les blaireaux les restes de quatre à cinq individus (adultes et enfants) et un ciseau aménagé dans un canon de cervidé.

14Âge du Bronze

15Le site de Prés Cheysas, à Champagnac-de-Bélair, a encore livré sur deux petites zones très charbonneuses (fosses probables) de nombreux tessons de céramiques du Bronze Final IIIb, auxquels étaient associés quelques silex et un petit peson encoché pour lester un filet de pêche.

16Âge du Fer

17Le site de « Aux Maines » à Montagrier a livré de l’amphore Dr. Ia et Ib. Le site de La Rigale à Villetoureix a encore donné une abondante série d’amphores vinaires italiques Dr. Ia et Ib et de la céramique commune datable entre 120 et 50 av. J.-C. (La Tène D). Le site de Saint-Martial-de-Ribérac a aussi livré des tessons de céramiques communes de la Tène D2 et des fragments d’amphores italiques vinaires (Dr. Ia et Ib).

18Période gallo-romaine

19Les prospections menées en 2008 ont permis de découvrir et recenser de nouveaux sites et les récoltes y ont été abondantes.

20Le site de « Aux Maines » (Montagrier) a livré à divers prospecteurs de la céramique commune. À La Veyssière (Mensignac), petit site en fond de vallée, sur la commune de Tocane-Saint-Âpre, près de Beauséjour, un important site gallo-romain a livré du mobilier allant du Ier s. au IVe s. : amphores (Dr. 20, Pascual I, Dr. 2-4), du verre, une serpe en fer et des tessons de sigillée et de céramiques communes ; sur le site de La Rigale (Villetoureix), nous avons récolté un as de Claude, une fibule de type pseudo La Tène II en bronze, de l’os, de la sigillée des Ier s. et IIe s., du verre, des tessons d’amphores et de la céramique commune en abondance ; à Saint-Martial-de-Ribérac, près du cimetière, une vaste villaa livré un arc de fibule en  bronze, de l’amphore, du verre, de la sigillée et de la céramique commune ; au lieu-dit « Les Chenevières », sur la commune de Petit-Bersac, l’installation du lagunage de la station d’épuration, en août 2006, a permis d’observer un fossé parallèle à la Dronne, d’environ 1,5 m de large, en forme de V, dans lequel se trouvaient de nombreux ossements de chevaux (sanctuaire ?). Non loin de là il a été recueilli un superbe manche de patère en bronze à tête de bélier ; sur le site de Prés Cheysas (Champagnac-de-Bélair), la villagallo-romaine a livré deux militaria; des travaux d’aménagement d’un lagunage à Quinsac sur le site du stade, ont détruits une partie du site gallo-romain : arases de murs, restes de sols en place, etc. ; commune de Cercles, derrière l’église, il a été repéré un site gallo-romain du Haut-Empire ; aux Mouyauds (La Tour-Blanche), vestiges d’un petit site gallo-romain ; à Villeneuve (Cherval), nous avons repris la prospection de cette importante villaqui s’étend sur plusieurs hectares (Ier s. au Ve s.). Les marbres de diverses origines y sont particulièrement abondants. Il a été récolté : un as d’Agrippa, un billon de Tétricus Ier, un petit militaria,des clous, des huîtres, de la faune, de petits tessons de sigillée, 1 tesson en céramique vernissée de St-Rémy-en-Rollat, de la paroi fine, de la commune, de la DS.P., du verre, des fragments de meules.

VALLÉE DE L’ISLE ET SES AFFLUENTS

21Paléolithique

22 Sur la commune de Chancelade, au lieu-dit « Lavaure », non loin de l’abri de Reymonden, des travaux de nettoyage de la falaise, ont fait apparaître une grotte qui était cachée par la végétation, et des carrières, pour la pierre et pour des meules. La grotte a hélas été vidée anciennement, mais nous y avons récolté quelques silex taillés, témoins de son occupation au Paléolithique. Plusieurs sites du Paléolithique moyen ont été repérés : les Barres (Château-l’Évêque), à Agonac au lieu-dit Les Gannes-La Porcherie, à Brochard-Grassaval à St-Front-d’Alemps, à Las Groulièras (Coursac), à Bourbou (Agonac), à Perbouyer et au Civadaud (St-Médard-de-Mussidan), etc.

23Néolithique

24À Lespinasse (Chancelade), les prospections de la villagallo-romaine ont permis de récolter une petite industrie néolithique ; à La Sauvagie (Château-l’Évêque), une hache polie a été découverte dans le mur d’une ancienne maison ; à Bourbou (Agonac), petit site néolithique ; à Las Groulièras (Coursac), présence de silex taillés néolithiques, ainsi qu’à Grassaval-Brochard (St-Front-d’Alemps) ; au lieu-dit le Sorbier (St-Laurent-sur-Manoire), haches polies ; à Peyrignolle et au Pont-Rouge (Grignols), petits sites néolithiques ; à Perbouyer et au Civadaud (St-Médard-de-Mussidan), deux sites néolithiques dont le dernier étendu et riche en mobilier : haches polies, haches taillées, flèches, grattoirs, outils divers et meules ; enfin, de l’autre côté de l’Isle à La Roche (St-Martin-l’Astier), petit site néolithique.

25Âge du Bronze

26Sur la pente est d’Ecornebœuf (Coulounieix-Chamiers), face à la ville de Périgueux, S. Mongibeaux a noté la présence d’un vaste épandage de tessons de céramiques du Bronze Final IIIa et IIIb surtout, avec des formes et des décors typiques ainsi qu’un fragment de chenet en terre cuite et d’une fusaïole.

27La Tène

28 Toujours à Ecornebœuf (Coulounieix-Chamiers), ce même épandage a aussi livré de la céramique de La Tène D2 et des fragments d’amphores Dr. I. À Chancelade, sur la villade Lespinasse, présence de tessons de La Tène D et d’amphores vinaires italiques Dr. I.  À Las Groulièra», près du Cerf-du-Meymie à Coursac : amphores Dressel Ia et Ib et céramique commune de La Tène D1 et D2.

29Gallo-romain

30Céramique commune, amphores (Pascual 1, Dressel 20, Dressel 2-4, etc.), sigillée de la période augustéenne et du Haut-Empire, gros fragments d’enduits peints colorés sur le site gallo-romain de « Las Groulièras », près du Cerf-du-Meymie à Coursac. À Chancelade, sur la villagallo-romaine de Lespinasse, présence en surface d’abondants éléments de construction ; petit appareil, tegulae,imbrices, morceaux de plaques de suspensura, fragments de marbres et d’enduits peints. Pour le mobilier qui s’étale de la période augustéenne au IVe s., on note : des clous en fer, une plaque de plomb, de menus tessons de sigillée du Ier s., de la paroi fine, beaucoup de céramique commune, quelques tessons d’épongée et de D.S.P., des tessons d’amphores (Dr. 20 et 2/4) et tardives ; du verre, etc.

31À Grignols, nous avons repris les prospections sur les sites de «Peyrignolle» et du « Pont-Rouge ». À Peyrignolle, les vestiges en surface témoignent d’une importante villainstallée dans la vallée du Vern : un as de Domitien, un Antoninien de Claude II le Gothique, une fibule en bronze en mauvais état en forme de croissant (Ier s.), des clous, des culots de fonte et des scories de fonte, de menus fragments de verres, de la sigillée du Haut-Empire, dont un tesson issu des ateliers d’Espalion, des parois fines, de l’épongée ; deux pesons de métiers à tisser, quelques fragments d’amphores Pascual I, Dr. 20 et 2/4 et gauloise à fond plat, de nombreux tessons de céramiques communes allant du Ier s. au IVe s., un fragment d’un beau mortier tripode en basalte, des fragments de meules en conglomérat de Saint-Crépin et en basalte, etc.

32Sur la même commune, au lieu-dit « Pont-Rouge », face à Grignols, se trouve un petit site gallo-romain coupé par la route et en partie détruit par un lotissement récent. Nombreux moellons, mortier, tegulae, imbrices et un mobilier peu abondant : amphores PascualI, céramique commune, morceaux de verres, rares et minuscules tessons de sigillée, le tout datable du Haut-Empire.

33 Enfin, à Saint-Médard-de-Mussidan, au Civadau, présence de quelques morceaux de tegulaeet pieds d’amphores Pascual I.

34 Période médiévale et moderne

35 À Périgueux, dans le jardin des Arènes, T. Laval a recueilli dans les terres des massifs de fleurs, un fragment de tuile canal avec un graffitod’époque médiévale. Rue du Puits (Mussidan), sur la petite ligne de falaise en rive gauche de la Crempse, J.-C. Héseault et D. Massoulier, ont exploré cette falaise, qui présente de nombreuses galeries. Dans un remblai ancien, ils ont recueilli de nombreux tessons d’un grand bugeadier en pâte rouge. Sur la même commune, un peu plus en amont, à « La Frénie Haut », ils ont topographié un souterrain aménagé inédit chez M. Muller ; le souterrain présente deux salles dont une avec de curieuses arcades taillées dans la paroi en molasse tendre et un puits de 14 m de profondeur.

MEULIÈRES

36Carrières de meules de Saint-Crépin

37 La poursuite des prospections sur la zone des conglomérats de Saint-Crépin-de-Richemont a permis de compléter nos informations sur les carrières des plateaux des Brageaux, mais aussi de la zone de Puysségné-les Baléares-Les Âges et compéter sur internet un site qui leur est consacré.

38Enfin, j’ai poursuivi mon aide sur le terrain de la prospection au sol de la région de Terrasson (Thomas Laval) et de celle des vallées de l’Auvézère-La Loue et l’Isle (Julie Labussière). Depuis sept ans, ces recherches donnent lieu, par l’équipe de prospection, à des animations en vallée de la Dronne ou autres vallées : soirée débat avec le public et journée exposition et animations. Après Bussac, Condat-sur-Trincou, Saint-Jean-de-Côle, Valeuil, Saint-Geyrac, Chancelade, Bourdeilles, cette année pour mettre en valeur le travail mené en vallée de la Vézère et la zone de Terrasson, c’est Condat-le-Lardin qui nous a accueilli.

39Ces réunions, gratuites et ouvertes à tous, permettent d’informer les propriétaires de sites sur la législation en matière de découverte fortuite ou sur l’emploi prohibé des détecteurs de métaux, mais aussi de présenter le résultat de nos recherches.

40Chevillot Christian

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Christian Chevillot, « Vallée de la Dronne », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 02 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2787

Haut de page

Responsable d'opération

Christian Chevillot

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals