Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse1989Domaine public maritimeBonifacio – Îlot de Perduto (épav...

1989
Domaine public maritime

Bonifacio – Îlot de Perduto (épave Sud-Perduto 2)

Sondage (1986) et fouille programmée (1987-1989)
Responsable d’opération : Hélène Bernard
Notice rédigée avec Patrice Pomey, Luc Long, Michel L’Hour et Florence Richez

Texte intégral

1À la suite du sondage réalisé en 1986 qui avait montré l’importance et l’intérêt de cette épave de l’époque augustéenne originaire de Bétique (Gallia Informations, 1987-1988, 1, p. 53), trois campagnes de fouilles programmées ont été réalisées avec le concours de L’Archéonaute.

2Partant de 1’extrémité est du gisement, correspondant à l’avant du navire, où avait eu lieu le sondage de 1986, les fouilles ont progressé vers l’ouest pour atteindre le centre de l’épave. Elles ont permis de mettre en évidence l’importance du chargement d’amphores constitué essentiellement d’amphores à saumure de poisson de type Dr. 7 et Dr. 9. Cependant quelques exemplaires de Dr. 9 ont livré des restes de pépins de raisin qui semblent devoir remettre en cause le contenu de ces dernières.

3Quatre niveaux d’amphores ont été observés dans la partie centrale de l’épave. Néanmoins si la présence de trois couches d’amphores superposées est indiscutable, il apparaît très probable que le quatrième niveau, très partiel, soit en réalité constitué par le glissement d’amphores venues se superposer à la troisième couche lors du naufrage.

4Le dégagement des amphores du secteur nord de la partie centrale a révélé les vestiges de la partie bâbord du fond de la carène du navire et la présence d’un chargement de lingots de plomb reposant sur le massif d’emplanture du mât (fig. 1).

Fig. 1 – Empilement des lingots de plomb sur le massif d’emplanture

Fig. 1 – Empilement des lingots de plomb sur le massif d’emplanture

5Composé de 48 lingots, le chargement était disposé en deux piles compactes situées en arrière du mât contre lequel s’appuyait à l’origine la première pile. Les lingots appartiennent aux types Domergue 1 et Domergue 2 ; leurs dimensions sont assez variables et leur poids se situe entre 42 et 48 kg environ. Ils ont livré une très riche épigraphie fournie par des estampilles moulées en relief dans des cartouches en creux, des cachets imprimés en creux et des incisions numériques. Leur étude qui vient de faire l’objet d’une importante publication (Bernard, Domergue 1991) a permis de mettre en évidence l’émergence du rôle des Ibères dans le système d’exploitation des mines de la Sierra Morena et de proposer pour la première fois des hypothèses sur les diverses opérations de commercialisation des lingots.

6La coque, dont le bois est assez médiocrement conservé, présente dans la partie axiale un massif d’emplanture suivi sur 3 m de longueur avant de s’interrompre sur une varangue. Il porte les habituelles cavités destinées à recevoir le pied du mât et les pièces du fourreau d’étambrai. La forme de la découpe de la cavité principale permet de situer à coup sûr l’avant du navire à l’extrémité est du gisement. Sur le flanc bâbord, le seul dégagé, les membrures ne sont conservées que sur 1 m de longueur environ. Elles se composent d’une alternance régulière de varangues et de demi-couples.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Empilement des lingots de plomb sur le massif d’emplanture
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30089/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 851k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hélène Bernard, Patrice Pomey, Luc Long, Michel L’Hour et Florence Richez, « Bonifacio – Îlot de Perduto (épave Sud-Perduto 2) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 16 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/30089

Haut de page

Auteurs

Patrice Pomey

Drassm

Articles du même auteur

Luc Long

Drassm

Articles du même auteur

Michel L’Hour

Drassm

Articles du même auteur

Hélène Bernard

Drassm

Articles du même auteur

Florence Richez

Drassm

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Hélène Bernard

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search