Navigation – Plan du site

AccueilRégionsEspace Caraïbes2015MartiniqueMacouba – Habitation Bellevue

2015
Martinique

Macouba – Habitation Bellevue

Opération préventive de diagnostic (2015)
Responsable d’opération : Olivier Baillif

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015

Numéro d’opération :

334

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Ce diagnostic archéologique se situe sur la commune de Macouba, en Martinique, au lieu-dit Habitation Bellevue. Cette opération a été prescrite en vu de la construction d’un nouveau chais et de bâtiments de services par la Rhumerie J. M. sur une surface de 13 525 m2.

2La parcelle visée par ce projet (parcelle C30) se situe sur un plateau dominant la rhumerie et est proche des anciennes habitations coloniales du xviiie s. Lamur, Valeuil et Bellevue.

3Les formations géologiques de ce plateau ont été formées par des nuées ardentes de type Saint-Vincent (NSV, BRGM 1989), résultat de l’activité volcanique de la montagne Pelée.

4Elles apparaissent sous la forme de brèches chaotiques de nuées ardentes et sont constituées de blocs et de scories pluridécimétriques emballés dans une matrice cendreuse sombre. Ces brèches, qui recouvrent les écoulements autoclastiques (11B) aux alentours de Macouba, ont comme caractéristique d’être localement riches en cumulats magmatiques. Ce substrat a été mis en place au cours de l’éruption NSV datée de 22 300 ± 1 200 ans BP.

5Au cours de cette opération, seuls des niveaux de substrats plus récents ont été atteints.

6Ces niveaux de substrat sont formés notamment par deux couches de ponce, témoins de l’activité plinienne, dont la plus récente a été identifiée comme étant la coulée de ponces (P2). Cette dernière est datée de 1 670 ± 40 ans BP et se compose de ponces blanches homogènes finement rubanées.

715 ouvertures ont été nécessaires afin de vérifier le potentiel archéologique du terrain. Ces ouvertures longues d’environ 20 m ont été disposées en quinconce afin de couvrir l’ensemble du terrain prescrit.

8Quelques contraintes ont été rencontrées et ont réduits l’espace à diagnostiquer :

  • l’extrémité sud de l’emprise a été laissé en culture et n’a donc pu être testée ;

  • un chemin d’exploitation, compris dans la prescription, a été laissé intact afin de ne pas gêner la circulation dans cette zone agricole. Une bande de sécurité de 5 m de large a été aménagée entre les ouvertures et cette voie passante ;

  • une grande partie de la moitié est de la parcelle n’a pu être testée car déjà occupée par des travaux de construction de chais.

9Une surface de 5 580 m2 a ainsi été soustraite de la superficie à diagnostiquer.

10Une surface de 581 m2 a pu être testée et représente 7,4 % de la surface accessible.

11Bien que, dans les environs immédiats, des habitations coloniales soient répertoriées, les diverses ouvertures sont restées avares en termes de structures ou d’artefacts archéologiques.

12Seuls des trous de plantations et un chemin contemporains ont été observés. Aussi, le terrain prescrit apparaît sans occupation ancienne marquée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Baillif, « Macouba – Habitation Bellevue » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Espace Caraïbes, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 13 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/30644

Haut de page

Auteur

Olivier Baillif

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Olivier Baillif

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search