Navigation – Plan du site

AccueilRégionsEspace Caraïbes2015MartiniqueLes Trois-Îlets – Vatable

2015
Martinique

Les Trois-Îlets – Vatable

Opération préventive de diagnostic (2015)
Responsable d’opération : Anne Jegouzo

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015

Numéro d’opération :

303

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le projet de mise en valeur de la mangrove de Génipa par le Parc Naturel de Martinique a nécessité la réalisation d’un diagnostic archéologique en janvier 2015 sur un bâtiment situé en bord de mer au sein de la forêt de Vatable. La prescription porte sur le bâtiment et ses abords immédiats, soit 700 m2. Elle n’inclut pas la totalité de l’embarcadère, localisé dans l’alignement du bâtiment. Ce dernier est associé à l’habitation Vatable implantée 500 m au sud. En dépit de quelques difficultés de calage, il semble être déjà représenté sur la carte de Moreau du Temple de 1770, au sein de l’habitation d’origine, appelée Montigny.

2L’expertise archéologique menée à la fois sur le sous-sol et les élévations a permis d’étudier un des nombreux aménagements annexes d’une habitation : le magasin et le débarcadère (fig. 1).

Fig. 1 – Plan général

Fig. 1 – Plan général

DAO : A. Jégouzo (Inrap).

3Le bâtiment large de 9,20 m et long de 26,60 m couvre une superficie interne d’environ 200 m2. Il est implanté en bordure de côte et de mangrove à 15 m du débarcadère. L’étude a mis en évidence un mode de construction homogène en coffrage avec une utilisation d’appareil en pierres de taille ou en briques pour les jambages et cintres des baies comme les chaînes d’angle(fig. 2). Les deux pignons sont pourvus de deux grandes portes et la façade occidentale de trois baies ; le mur gouttereau oriental donnant sur la mangrove restant aveugle. Les sondages intérieurs ont révélé l’absence d’un sol construit, au profit, plus probablement d’un sol en terre battue. Si aucun aménagement organisationnel de l’espace n’a été reconnu dans la phase initiale de construction, une petite estrade en bois de 25 m2 est aménagée dans un deuxième temps. Elle occupe l’angle nord-est du bâtiment et permet un stockage isolé de l’humidité du sol, sans pour autant perturber l’axe de circulation central du bâtiment.

Fig. 2 – Observation des maçonneries et des niveaux associés

Fig. 2 – Observation des maçonneries et des niveaux associés

Cliché : A. Jégouzo (Inrap).

4À l’extérieur de ce dernier, différents aménagements sont notables : présence d’espaces galetés au-devant des deux portes, creusement d’un petit fossé drainant les eaux de pluies en parallèle du mur gouttereau occidental et construction d’un mur de soutènement en bordure de mangrove, à l’est. Une succession d’arrachement dans le mur de façade oriental indique certainement l’édification d’un appentis entre le bâtiment et le mur de soutènement.

5Enfin, plus au nord et dans l’alignement du bâtiment, un débarcadère en pierre est implanté. Le sondage réalisé montre une construction massive creusée dans la vase de la mangrove, jusqu’à des niveaux stables.

6Le rare mobilier recueilli, comme le style architectural permet d’identifier un ensemble bâti utilisé entre la seconde moitié du xviiie s. et le début du xxe s.

7L’implantation topographique en bord de mer et à proximité immédiate d’un débarcadère, l’organisation architecturale avec un axe de circulation marqué, l’absence d’aménagement intérieur remarquable, la relativement bonne ventilation permettent d’identifier ce bâtiment comme un magasin. Toutefois, les produits transitant par cet espace de stockage restent à définir. Il faut d’ailleurs ici noter la quasi-absence de céramiques sucrières.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général
Crédits DAO : A. Jégouzo (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30666/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 511k
Titre Fig. 2 – Observation des maçonneries et des niveaux associés
Crédits Cliché : A. Jégouzo (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30666/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 3,4M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Jegouzo, « Les Trois-Îlets – Vatable » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Espace Caraïbes, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 30 juin 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/30666

Haut de page

Auteur

Anne Jegouzo

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Anne Jegouzo

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search