Navigation – Plan du site

AccueilRégionsEspace Caraïbes2000Projets collectifs de rechercheLe Néolithique de la Martinique d...

2000
Projets collectifs de recherche

Le Néolithique de la Martinique dans son contexte antillais

Projet collectif de recherche (2000)
Responsable d’opération : Benoît Bérard

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université des Antilles et de la Guyane

Texte intégral

1L’an 2000 marque le début d’un nouveau cycle de trois ans pour notre projet collectif de recherche. En plus de la poursuite des travaux engagés lors des années précédentes, nous avons souhaité développer deux nouveaux axes de recherche :

  • L’étude du paléoenvironnement au sein duquel s’est déroulée l’occupation amérindienne de la Martinique afin, entre autres, de discerner les effets de l’anthropisation sur la végétation de l’île.

  • La reprise des études concernant le site de Dizac au Diamant à travers l’analyse de la collection issue des fouilles de Nathalie Vidal.

2Consécutivement à cet élargissement de nos objectifs, notre équipe s’est enrichie de plusieurs membres. Premièrement, suite à la signature d’une convention avec le Parc Naturel Régional de la Martinique et le Muséum National d’Histoire Naturelle, un petit groupe, composé de R. Brithmer, C. Sastre, C. Tardy et D. Vivant, s’est formé afin de traiter les questions paléoenvironnementales. Deuxièmement, nous avons accueilli en Martinique, durant le mois de juillet, S. Knippenberg, doctorant de l’université de Leiden. Son travail nous permet d’élargir au niveau régional les résultats de notre étude sur les industries lithiques martiniquaises. Ce sont donc maintenant une vingtaine de chercheurs, canadiens, hollandais et français qui collaborent au sein de notre projet collectif de recherche, formant ainsi une des plus importantes équipes pluridisciplinaires travaillant dans la Caraïbe.

Résultats significatifs

3En l’an 2000, malgré une activité limitée pour des raisons administratives, différents résultats significatifs ont été obtenus dans le cadre de ce PCR.

4Tout d’abord, l’étude réalisée par S. Knippenberg a permis d’identifier pour la première fois des réseaux d’échange à longue distance en direction de la Martinique. Ces échanges concernent des éclats en silex d’Antigua et des haches polies en radiolarite de Saint-Martin. Ces données viennent compléter les informations issues de l’étude du transport des matières semi-précieuses servant à la fabrication d’éléments de parure. Elles permettent de tracer une première carte des flux d’échanges existant, en direction de la Martinique, durant la phase Saladoïde (fig. 1 et 2). C’est la première fois que les travaux réalisés au sein de ce PCR dépassent véritablement le strict cadre martiniquais et atteignent la dimension régionale que nous souhaitons leur donner.

Fig. 1 – Circulation des matériaux lithiques au Saladoïde ancien et suazoïde

Fig. 1 – Circulation des matériaux lithiques au Saladoïde ancien et suazoïde

DAO : B. Bérard (UAG).

Fig. 2 – Hache en radiolarite

Fig. 2 – Hache en radiolarite

Dessin : B. Bérard (UAG).

5Ensuite, les travaux sur le volcanisme récent de la montagne Pelée, entamés depuis trois ans, se poursuivent. Différents résultats significatifs ont d’ores et déjà été obtenus. Ainsi, certains phénomènes éruptifs inédits paraissent avoir été identifiés dans la coupe de la future sous-préfecture de Saint-Pierre. Ces résultats feront l’objet de deux communications en 2001. La première sera présentée en juillet à Aruba au XIXe Congrès de l’Association internationale d’archéologie de la Caraïbe (AIAC) et la seconde en septembre à Liège au XIVe Congrès de l’UISPP.

6Enfin, l’exploitation des données issues de la carte archéologique complétées par celles issues des différents sondages et fouilles réalisés ces dernières années a permis de jeter les bases d’une première géographie amérindienne de la Martinique. Ainsi, certains critères présidant au choix d’un lieu d’implantation (proximité de la mer, proximité d’un cours d’eau, proximité de la forêt hydrophile) ont pu être identifiés. L’étude effectuée cette année, qui ne concerne que la série Saladoïde, sera étendue rapidement aux phases d’occupation tardive de l’île (fig. 3).

Fig. 3 – Carte des sites saladoïdes en Martinique

Fig. 3 – Carte des sites saladoïdes en Martinique

DAO : B. Bérard (UAG).

Projets pour 2001

7L’année 2001 devrait voir la reprise des travaux sur l’occupation amérindienne tardive de la Martinique. La venue dans l’île du Professeur L. Allaire est programmée pour le début juillet. Cette mission devrait permettre d’achever l’étude de la collection céramique du site de l’anse Trabaud en vue d’une future publication. Par ailleurs, un point sera fait sur l’avancement de la publication des fouilles de Macabou qui devrait sortir prochainement au BAR.

8Nous souhaitons, par ailleurs, avancer les études concernant Vivé et Le Diamant. Ces deux fouilles sont maintenant achevées, elles doivent faire l’objet d’une publication monographique. Une grande partie des chercheurs associés à ce PCR participera à ces travaux.

9Enfin, de nombreux chercheurs de notre groupe de recherche présenteront leurs travaux au XIXe Congrès de l’AIAC qui se tiendra à la fin du mois de juillet à Aruba. Ce congrès sera aussi l’occasion de renforcer nos liens avec les autres équipes travaillant dans la région.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Circulation des matériaux lithiques au Saladoïde ancien et suazoïde
Crédits DAO : B. Bérard (UAG).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30765/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 348k
Titre Fig. 2 – Hache en radiolarite
Crédits Dessin : B. Bérard (UAG).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30765/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 154k
Titre Fig. 3 – Carte des sites saladoïdes en Martinique
Crédits DAO : B. Bérard (UAG).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30765/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 564k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benoît Bérard, « Le Néolithique de la Martinique dans son contexte antillais » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Espace Caraïbes, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 07 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/30765

Haut de page

Auteur

Benoît Bérard

Université des Antilles et de la Guyane

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Benoît Bérard

Université des Antilles et de la Guyane

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search