Navigation – Plan du site

AccueilRégionsEspace Caraïbes2014MartiniqueFort-de-France – Nouvel Hôtel de ...

2014
Martinique

Fort-de-France – Nouvel Hôtel de Police

Opération préventive de diagnostic (2014)
Responsable d’opération : Anne Jegouzo

Entrées d’index

Année de l'opération :

2014

Numéro d’opération :

286

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Un diagnostic archéologique a été réalisé en mai 2014, dans le centre de Fort-de-France, en amont du projet de construction par le ministère de l’Intérieur du nouvel Hôtel de Police. L’emprise de 5 735 m2 couvre les parcelles AR216, 225a et 226 dans un îlot urbain situé entre le boulevard Général-de-Gaulle, la rue de la Redoute-du-Matouba et la rue Jacques-Cazotte. Cette opération, conduite sur le terrain par une équipe de deux archéologues durant 11 jours, a permis de réaliser une série de 8 tranchées de 2,50 m de large, couvrant 638 m2 (fig. 1).

Fig. 1 – Plan général de l’opération de diagnostic

Fig. 1 – Plan général de l’opération de diagnostic

2Les plans anciens reconnaissent les débuts d’urbanisation de l’îlot au cours du deuxième tiers du xviiie s., alors que le centre de Fort-de-France est déjà bien développé. En 1785, ils indiquent la construction de l’arsenal, entre 1820 et 1826, celle de la caserne d’artillerie et, en 1863, les transports généraux.

3L’opération archéologique a ainsi mis en évidence plus de quatre phases d’occupation depuis la fin du xviiie s. jusqu’au milieu du xixe s.

4La première phase correspond à la viabilisation de ce secteur encore marécageux avec la création d’un canal au ord (hors emprise) et un apport de remblais.

5Dans la deuxième phase, sept maçonneries en fondation illustrent les premières constructions implantées sur l’îlot et certainement apparentées à de l’habitat. Une épaisse couche de sable gris et noir recouvre par la suite la totalité du site. Elle est identifiée comme les vestiges d’une catastrophe naturelle de type tsunami. La découverte de tessons postérieurs à 1760 sous cette couche ne permet pas de l’associer au célèbre tsunami de Lisbonne de 1755.

6La phase 3 est marquée par l’édification de trois bâtiments d’envergure traversant l’îlot dans toute sa longueur est/ouest. Murs, sols, trottoirs et caniveaux leur sont associés et des partitions internes semblent se dessiner (fig. 2). Des cours extérieures et des jardins complètent ce nouveau complexe militaire reconnu comme l’arsenal de 1785. Certains remblais, particulièrement riches en déchets de forge, en objets métalliques et mobilier céramique, illustrent ainsi la vie singulière autour d’un arsenal d’artillerie.

Fig. 2 – Vue vers le nord de l’extrémité sud de la tranchée 2

Fig. 2 – Vue vers le nord de l’extrémité sud de la tranchée 2

7La phase 4 marque la construction de la caserne de l’artillerie, édifiée entre 1820 et 1826. Ce nouveau programme architectural de grande dimension est gagné sur l’ancien pâté de maison bordant la rue des Marais au sud. Il se développe également sur des bâtiments de l’arsenal, remodelant l’organisation topographique de l’ensemble de l’îlot. L’expertise a mis en valeur, comme pour les aménagements plus anciens, un parfait état de conservation des sols et des murs. De même, les jardins et leurs aménagements sont en partie perçus. Un bassin ou lavoir est ainsi identifié entre la caserne et un bâtiment parallèle reconnu comme un atelier en bois. Le plan de 1863 montre enfin l’installation, hors emprise, des transports généraux, mais aussi la suppression de l’atelier en bois et la mutation de l’arsenal en direction de l’artillerie.

8Cette opération permet d’appréhender sur une rare et grande superficie toute la morphogénèse urbaine d’un îlot de Fort-de-France, participant ainsi à améliorer la connaissance archéologique encore limitée de l’histoire de la cité.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général de l’opération de diagnostic
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30858/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 833k
Titre Fig. 2 – Vue vers le nord de l’extrémité sud de la tranchée 2
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30858/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 2,8M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Jegouzo, « Fort-de-France – Nouvel Hôtel de Police » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Espace Caraïbes, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 27 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/30858

Haut de page

Auteur

Anne Jegouzo

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Anne Jegouzo

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search