Navigation – Plan du site

AccueilRégionsEspace Caraïbes2008MartiniqueLes Trois-Îlets – Anse-Mitan, rue...

2008
Martinique

Les Trois-Îlets – Anse-Mitan, rue des Ixoras

Opération préventive de diagnostic (2008)
Responsable d’opération : Marie-Christine Gineste

Entrées d’index

Année de l'opération :

2008

Numéro d’opération :

184

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Texte intégral

1La construction d’un groupe de villas à vocation touristique sur un site d’origine coloniale est à l’origine de ce diagnostic. Le projet, d’une assiette de 17 174 m2, se développe sur la frange côtière de l’Anse-Mitan, sur un terrain plat dont le tiers consiste en marigot, traversé par un ruisseau du sud-est vers l’ouest. La totalité du terrain n’a pas pu être expertisée en raison de la densité du couvert végétal et de la présence du marigot. L’assise géologique est formée de sable de plage.

2La première carte figurant un site colonial remonte à 1760 et présente cinq maisons ou bâtiments sous le patronyme de Mr Allé. L’Anse-Mitan s’appelle alors Grande-Anse.

3En 1770, une habitation avec la mention Potterie Alé est signalée au bord de l’anse Mitan par la carte des ingénieurs du roi. Elle fait état d’un four à chaux encore en élévation, de deux rangées de quatre cases parallèles à la mer et de trois bâtiments plus à l’est et en retrait par rapport au rivage.

4Au xixe s., la carte marine de Monnier et Bourguignon Duperré, datée entre 1827 et 1885, montre un site élargi en bordure de l’anse Cocotier, future anse Mitan.

5En partie réalisé dans des ruines, ce diagnostic a permis d’y identifier des vestiges coloniaux autres que le four à chaux, déjà connu : trois maisons, une construction semi-enterrée de nature indéterminée, un aménagement de voie, un puits assorti d’un bassin et d’un canal d’écoulement, deux trous de poteau.

6Le mobilier céramique est composé en grande majorité de céramique de facture locale, de céramique importée, verre, tuyaux de pipes… Malgré l’imprécision des marqueurs chronologiques, il semble qu’une majorité des constructions trouve son origine dans la seconde moitié du xviiie s. Le puits pourrait en revanche remonter au début du xixe s., ainsi que des modifications du bâti sur deux maisons et sur la structure semi-enterrée.

7L’absence de mobilier antérieur à la seconde moitié du xviiie s. permet de supposer que le site n’a pas été occupé avant la seconde moitié du xviiie s. En revanche, les éléments constitutifs d’une poterie, four ou bassin de décantation, n’ont pas été découverts.

8Plusieurs explications sont possibles :

  • l’absence de four peut résulter de l’absence initiale d’installations en dur ;
  • la lecture de la carte des Ingénieurs du Roi montre qu’une partie des bâtiments de la poterie peut s’étendre plus à l’est, hors de notre zone d’investigation ;
  • enfin, les aléas climatiques violents auxquels ce site côtier a dû être exposé pourraient également justifier la disparition de certains vestiges.

Fig. 1 – Four à chaux et son escalier

Fig. 1 – Four à chaux et son escalier

Cliché ; A. Noé-Dufour (SRA).

Fig. 2 – Plan de la zone diagnostiquée

Fig. 2 – Plan de la zone diagnostiquée

DAO : C. Beneteau de Laprairie (Maison de la Peirière), M.-C. Gineste (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Four à chaux et son escalier
Crédits Cliché ; A. Noé-Dufour (SRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30926/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,9M
Titre Fig. 2 – Plan de la zone diagnostiquée
Crédits DAO : C. Beneteau de Laprairie (Maison de la Peirière), M.-C. Gineste (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/30926/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 563k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Christine Gineste, « Les Trois-Îlets – Anse-Mitan, rue des Ixoras » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Espace Caraïbes, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 17 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/30926

Haut de page

Auteur

Marie-Christine Gineste

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie-Christine Gineste

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search