Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire201144 – Loire-AtlantiqueNantes – Chapelles du couvent des...

2011
44 – Loire-Atlantique

Nantes – Chapelles du couvent des Cordeliers, 3-7 rue des Cordeliers

Fouille préventive (2011)
Responsable d’opération : Damien Ladiré

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011

Numéro d’opération :

184489

Nature de l'opération :

fouille préventive
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Atemporelle

Texte intégral

1Le couvent des Cordeliers est situé dans le cœur historique de Nantes, à une centaine de mètres au nord-ouest de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Ce couvent est fondé au xiiie s. contre l’enceinte gallo-romaine sur laquelle s’appuie l’église Saint-Michel. Trois chapelles (nos 3-7 rue des Cordeliers) ont été détachées de cette église par le percement d’une rue au xixe s. Comme elles devaient faire l’objet d’un lourd programme de réhabilitation, une étude archéologique a été demandée par le service régional d’archéologie des Pays de la Loire à l’aménageur (SCI des Cordeliers). L’étude a été limitée à deux types d’interventions : la recherche documentaire et l’analyse d’archéologie du bâti (avec des sondages très localisés). Elle a permis de mieux appréhender le plan, l’architecture et le décor de ces constructions et d’étudier leurs relations avec l’église Saint-Michel. En outre, elle a permis de compléter et corriger les informations déjà livrées par les historiens nantais sur le contexte de la fondation de ces chapelles espagnoles.

2Les deux types d’étude convergent pour confirmer et préciser la chronologie couramment admise :

  • la fondation de la chapelle Saint-Roch et Saint-Martin par Martin d’Aranda en 1510 (E2). Elle présente un ensemble cohérent et son style permet de l’attribuer à la seconde moitié du xve s. voire début du xvie s ;
  • la chapelle de Compludo Miranda (E3) est construite probablement dans la première moitié du xvie s. ce que semble confirmer l’analyse stylistique des décors ornementaux qui évoquent les réalisations de Jacques Androuet du Cerceau vers 1545-1550. L’analyse architecturale confirme donc que cette chapelle est bien celle fondée en 1549 par Jeanne de Mirande ;
  • la chapelle d’André de Rhuys, très riche marchand nantais, est fondée en 1578. Là encore, l’étude stylistique corrobore cette datation ;
  • ces trois chapelles sont détachées de l’église lors du percement de la rue des Cordeliers dans la première moitié du xixe s. Par la suite, elles font l’objet de nombreuses reprises notamment avec le cloisonnement de l’espace et la mise en place de nouveaux systèmes de circulation.

3La présente étude a surtout prouvé la bonne conservation de ces trois chapelles dont l’architecture marque la fin du style gothique et le développement du style Renaissance à Nantes. Elles apparaissent comme des édifices d’une qualité remarquable, témoignant de la richesse de leurs fondateurs : les marchands espagnols de Nantes. Il est probable que les sols recèlent encore les sépultures de ces riches marchands et de leurs familles à l’époque moderne. Ils peuvent également révéler les preuves d’une occupation beaucoup plus ancienne, à proximité immédiate de l’enceinte gallo-romaine.

Fig. 1 – Vue de l’élévation nord des chapelles après la réalisation des sondages

Fig. 1 – Vue de l’élévation nord des chapelles après la réalisation des sondages

Cliché : D. Ladiré (Atemporelle).

Fig. 2 – Chapelle d'Aranda (E2) : détail de l’élévation extérieure nord (arcade)

Fig. 2 – Chapelle d'Aranda (E2) : détail de l’élévation extérieure nord (arcade)

Cliché : D. Ladiré (Atemporelle).

Fig. 3 – Plan restitué des chapelles

Fig. 3 – Plan restitué des chapelles

Relevés et DAO : D. Ladiré, M. Bérard, F. Mandon (Atemporelle).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue de l’élévation nord des chapelles après la réalisation des sondages
Crédits Cliché : D. Ladiré (Atemporelle).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/31178/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 850k
Titre Fig. 2 – Chapelle d'Aranda (E2) : détail de l’élévation extérieure nord (arcade)
Crédits Cliché : D. Ladiré (Atemporelle).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/31178/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Fig. 3 – Plan restitué des chapelles
Crédits Relevés et DAO : D. Ladiré, M. Bérard, F. Mandon (Atemporelle).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/31178/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 651k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Damien Ladiré, « Nantes – Chapelles du couvent des Cordeliers, 3-7 rue des Cordeliers » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 27 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/31178

Haut de page

Auteur

Damien Ladiré

Atemporelle

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Damien Ladiré

Atemporelle

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search