Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire201144 – Loire-AtlantiqueSaint-Herblain – Bagatelle 2

2011
44 – Loire-Atlantique

Saint-Herblain – Bagatelle 2

Diagnostic (2011)
Responsable d’opération : Joël Cornec

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011

Numéro d’opération :

184499

Chronologie :

Protohistoire

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le diagnostic réalisé sur la tranche 2 de Bagatelle sur la commune de Saint-Herblain s’est avéré riche en découvertes. Plus de la moitié des tranchées (58 %) ont permis de mettre au jour 119 faits archéologiques. Une grande partie de ces faits, qu’ils soient de type fossoyé, maçonné (puits, caniveau) ou lié à l’extraction de matériau (carrière) peuvent être mis en relation avec l’installation et/ou les aménagements de la propriété de Bagatelle (fin xixe – début xxe s.).

2La période protohistorique est représentée par trois indices d’occupation dont les surfaces occupées et l’interprétation sont très disparates.

3Un unique fossé ayant livré quelques tessons de facture ancienne (Néolithique, Protohistoire ?) est installé dans les niveaux sédimentaires d’une dépression dont la création et la fonction n’ont pu être déterminée.

4Le deuxième indice est un petit ensemble de deux fossés perpendiculaires et de quelques trous de poteau et fosses. Le rare mobilier (céramique, silex) découvert permet au mieux d’envisager une datation à l’étape moyenne du Bronze final jusqu’au début de La Tène.

5Le troisième indice, plus convaincant, est un ensemble d’au moins cinq petits enclos aux formes diversifiées (carré, circulaire ouvert à partition, demi enclos, demi enclos à fossés non jointif). L’organisation spatiale, la morphologie, et les petites dimensions (environ une dizaine de mètres de côté ou de diamètre) de ces enclos permet d’interpréter cet ensemble comme les vestiges d’une nécropole. Ils se concentrent sur une surface estimée à 700 m2 en bordure d’un plateau surplombant deux vallons localisé à l’est et au sud. Cette position topographique privilégiée tend à confirmer cette interprétation. En effet, en Bretagne, il a été constaté une relative constance de l’implantation des sites à vocation funéraire sur les plateaux, les fonds de vallées étant systématiquement évités. L’extension réelle du site reste toutefois inconnue pour plusieurs raisons. Vers le nord, l’emprise a limité les investigations. À l’est la découverte d’autres enclos a pu échapper à la trame d’implantation des tranchées de diagnostic. L’état de conservation général des vestiges est plutôt satisfaisant puisque ils sont perceptibles, donc conservés, dans les limons intermédiaires situés entre la terre végétale et le socle, lui-même impacté par ces vestiges. Les restes céramiques en nombre relativement important (145 NR pour 4 NMI dont une forme archéologiquement complète prélevés dans cinq sondages) ont permis d’avancer une datation de la fin du premier âge du Fer – début second âge du Fer (Hallstatt D – Tène A).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joël Cornec, « Saint-Herblain – Bagatelle 2 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 26 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/31222

Haut de page

Auteur

Joël Cornec

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Joël Cornec

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search