Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire201172 – SartheMont-Saint-Jean – Roullée, La Selle

2011
72 – Sarthe

Mont-Saint-Jean – Roullée, La Selle

Fouille programmée (2011)
Responsable d’opération : Florian Sarreste

Entrées d’index

Année de l'opération :

2011

Numéro d’opération :

184675

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : CAPRA

Texte intégral

1L’opération 2011 sur le site de Roullée a porté principalement sur les bâtiments 1 et 2 dont la fouille avait été entamée lors des précédentes campagnes. On dispose maintenant du plan, du phasage et de la chronologie absolue de ces édifices (fig. 1 et 2). Ces derniers appartiennent à la pars rustica ou cour des communs de la villa. Ils se distinguent en de nombreux points, à commencer par leurs modes de construction (l’un sur solins, l’autre sur murs bahuts), leurs fonctions (le premier est un habitat au sein duquel sont réalisées plusieurs activités de productions ; le second adopte le plan d’une grange plurifonctionnelle) et leur chronologie.

Fig. 1 – Plans phasés du bâtiment 1

Fig. 1 – Plans phasés du bâtiment 1

DAO : F. Sarreste (CAPRA).

Fig. 2 – Plans phasés du bâtiment 2

Fig. 2 – Plans phasés du bâtiment 2

DAO : F. Sarreste (CAPRA).

2Pour la première fois cette année, des sondages ont été réalisés sur la partie résidentielle. Celle-ci a été fouillée en partie en 1844. Le plan établi alors nous est connu par une gravure de 1856. La position de la partie exhumée est connue par la tradition orale et a été vérifiée grâce à une prospection géophysique. Le sondage réalisé cette année a permis de positionner le plan ancien et de lui donner une orientation. Le décapage d’une partie restreinte démontre que les vestiges sont en très bon état. Les maçonneries comme la stratigraphie sont conservées sur plusieurs dizaines de centimètres. Plusieurs niveaux de sols de béton et de mortier successifs ont été observés et laissent présager d’une évolution longue et complexe du bâtiment.

3La campagne 2011 a permis d’établir que l’établissement antique s’étend sur les deux rives du ruisseau de Roullée (fig. 3). Un nouveau bâtiment (5) a été découvert en contrebas de la maison de La Selle. Celui-ci appartient sans aucun doute à la partie résidentielle. Les niveaux de démolition qui recouvrent les murs témoignent de l’opulence de cet édifice (murs maçonnés, sol de béton, mosaïque, enduits peints). Ces découvertes portent la largeur minimale de la pars urbana à 70 m, sans que l’on puisse encore affirmer que cet espace est entièrement bâti.

Fig. 3 – Plans d’ensemble des structures repérées de la villa de Roullée/La Selle

Fig. 3 – Plans d’ensemble des structures repérées de la villa de Roullée/La Selle

DAO : F. Sarreste (CAPRA).

4En outre, nos connaissances sur la chronologie absolue de l’établissement ont progressé. Il semble que celui-ci soit créé ex nihilo dans les années 40 de notre ère. Les bâtiments des communs connaissent ensuite des extensions dans les décennies 70/80. Leur évolution diverge ensuite : le premier perd sa fonction résidentielle probablement dès le milieu du iie s. et pourrait être fréquenté jusqu’au début du ive s. voire au-delà ; le second connaît plusieurs réaménagements jusqu’au ive s. et est occupé au moins jusqu’au xe s. La partie résidentielle semble en revanche être abandonnée dès la fin du iiie s.

5L’occupation médiévale est attestée par la mise au jour de témoins céramiques peu abondants mais caractéristiques et bien répartis dans le temps. Elle pourrait être continue du ive s. au xe s. voire jusqu’au xive s. si l’on tient compte de certaines productions. Durant ses premiers temps au moins cette occupation est liée à une nécropole installée dans la partie résidentielle de la villa antique alors ruinée. Ainsi, comme le monument découvert au xixe s., le bâtiment 5 a connu une réoccupation funéraire attribuable au haut Moyen Âge (vie-viie s.).

6Malgré les nombreuses différences qui distinguent l’ensemble des constructions, leur position, leur module et leur orientation permettent de supposer qu’ils relèvent tous d’un plan prédéfini fondé sur une symétrie axiale. Cette hypothèse, proposée l’an passé, a été validée cette année par les découvertes réalisées sur le versant oriental de la vallée. Ces nouvelles données renforcent l’identification de l’établissement de Roullée/La Selle à un type bien spécifique de villae dites « à pavillons multiples alignés ». Malgré ceci, la position topographique du site, de part et d’autre d’un cours d’eau, et son implantation sur des sols de mauvaise qualité constituent deux traits originaux du site de Roullée. Ceux-ci sont très certainement liés aux activités économiques qui ont motivé l’installation de ce domaine. Outre l’agriculture, sans doute limitée par les capacités pédologiques médiocres, deux pistes peuvent être pointées : l’élevage et l’exploitation de la forêt, attestée principalement par l’importante activité sidérurgique locale.

7La campagne 2011 a donc été très fructueuse. Elle ouvre de nouvelles perspectives de recherches notamment en ce qui concerne la pérennité du site durant la période médiévale. Elle permet également de poser les bases d’une étude extensive du bâtiment 3, reconnu au xixe s. En effet, la fouille de cette année a révélé que celui-ci est bien plus grand que ce qu’indique le plan publié en 1856. La prochaine campagne s’attachera également à découvrir le tracé du ruisseau ancien et à confirmer les hypothèses formulées sur l’étendue de l’établissement vers le nord et la présence d’un moulin hydraulique attaché à l’établissement.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plans phasés du bâtiment 1
Crédits DAO : F. Sarreste (CAPRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/31373/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 265k
Titre Fig. 2 – Plans phasés du bâtiment 2
Crédits DAO : F. Sarreste (CAPRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/31373/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 607k
Titre Fig. 3 – Plans d’ensemble des structures repérées de la villa de Roullée/La Selle
Crédits DAO : F. Sarreste (CAPRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/31373/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 555k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Florian Sarreste, « Mont-Saint-Jean – Roullée, La Selle » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 01 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/31373

Haut de page

Auteur

Florian Sarreste

CAPRA

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florian Sarreste

CAPRA

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search