Navigation – Plan du site

AccueilRégionsOccitanie201530 – GardNages-et-Solorgues – Le Ranquet, ...

2015
30 – Gard

Nages-et-Solorgues – Le Ranquet, rue de la Fontaine romaine

Opération préventive de diagnostic (2015)
Responsable d’opération : Philippe Cayn

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015

Numéro d’opération :

10789

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Texte intégral

1Le projet de construction d’une maison d’habitation individuelle sur une parcelle (A12) adjacente à la rue de la Fontaine romaine à Nages-et-Solorgues a donné lieu à la réalisation d’un diagnostic concernant une superficie de 820 m2.

2Au total, quatre tranchées ont couvert plus de 10 % de la superficie, mettant en évidence une occupation dense et complexe de ce secteur de l’agglomération antique durant les premiers siècles de notre ère. D’ailleurs si elle ne concerne qu’une surface restreinte, l’opération a néanmoins permis d’alimenter le corpus des données archéologiques de l’époque romaine, le plus souvent limité à des découvertes anciennes ou plus récemment à des suivis de travaux.

3On distingue une première phase de construction et au moins un état de réfection, décelables dans chacune des tranchées.

4Majoritairement l’ensemble des architectures découvertes (tranchées 1, 2 et 4) appartient à un premier état de construction daté de la fin du ier s. apr. J.‑C. Il est suffisamment bien conservé pour déceler le recours à une orientation proche de la trame du Nîmes A (NL-30°O/32° O). Un espace dallé, vraisemblablement ouvert, organise autour de lui plusieurs cellules dont l’une est équipée d’un sol en béton de tuileau, alors que les autres sont plus difficiles à déterminer (sol en terre ou remanié). L’ensemble pourrait appartenir à un bâtiment dont la vocation reste énigmatique en l’absence de mobiliers significatifs. Il se prolonge avec certitude vers le nord et le sud des sondages, mais ses dimensions aperçues signalent une longueur de 9,50 m pour une largeur d’au moins 6 m, soit une superficie minimale d’environ 60 m2. Par ailleurs, il pourrait être associé à d’autres constructions (sols construits et mur), moins préservées, repérées à l’est (tranchée 3).

5Dans la première moitié du iie s., plusieurs réfections permettent une partition différente des espaces avec de nouveaux murs construits selon une trame inédite, proche de NL-45/46° O (Montpellierais B). Au moins deux structures bâties équipent le précédent sol dallé.

6Côté est, les sols en béton de tuileau disparaissent, détruits et remblayés. D’ailleurs, l’accès entre eux est fermé par une nouvelle maçonnerie qui prolonge le premier mur et lui donne une orientation inédite, autour de NL-21° O (réseau Sextantio-Ambrussum). En outre l’espace septentrional pourrait se tourner vers une vocation plus artisanale avec l’installation d’une structure bâtie circulaire assimilable au socle d’une meule, situé au voisinage d’un nouveau bassin peu conservé.

7Aucune structure n’indique une fréquentation plus ancienne de ce secteur, excepté une fosse à pierres chauffées qui pourrait dater du Néolithique.

Fig. 1 – Vestiges dans les tranchées 2 et 4 du diagnostic

Fig. 1 – Vestiges dans les tranchées 2 et 4 du diagnostic

Cliché : P. Cayn.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vestiges dans les tranchées 2 et 4 du diagnostic
Crédits Cliché : P. Cayn.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/31899/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 860k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Cayn, « Nages-et-Solorgues – Le Ranquet, rue de la Fontaine romaine » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Occitanie, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 21 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/31899

Haut de page

Auteur

Philippe Cayn

Inrap Méditerranée

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Philippe Cayn

Inrap Méditerranée

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search