Navigation – Plan du site

AccueilRégionsOccitanie201530 – GardSaint-Gilles, Garons – Zac Mitra ...

2015
30 – Gard

Saint-Gilles, Garons – Zac Mitra 1 (tranche 4)

Opération préventive de diagnostic (2015)
Responsable d’opération : Ghislain Vincent

Texte intégral

1La présente évaluation (Zac Mitra 1-4) s’insère dans le projet de construction d’une Zone d’Aménagement Concertée de plus de 150 ha située sur les communes de Saint-Gilles et Garons et dont une grande partie a déjà fait l’objet de diagnostics et de fouilles (Zac Mitra 1-1, 1-2 et 1-3). Cette nouvelle opération a ainsi permis de compléter, dans la partie la plus septentrionale du projet, des données archéologiques et paléoenvironnementales déjà nombreuses.

2Le diagnostic a été réalisé sur près de 6,5 ha, d’autres tranches devant être enclenchées par la suite. Il s’est révélé dans une large mesure positif mais les vestiges découverts présentent un degré de conservation peu important. Par ailleurs, l’étude paléoenvironnementale a permis de compléter les données sur ce piémont de Costière bien investie depuis les premières opérations préventives de 2010.

3Les sites révélés appartiennent à deux périodes bien distinctes. Les vestiges les plus importants peuvent être situés durant le Néolithique final et se caractérisent par des structures en creux plus ou moins bien conservées. Des silos sont présents au sud et côtoient des fosses à comblement de rejet domestiques à remplissage identique. Une partie de ces structures présente en outre des restes d’architecture en terre crue brûlée. La datation a été assurée par le matériel présent dans les comblements des structures, abondant eu égard de l’état du site.

4En effet, la conservation des structures est très médiocre (entre 10 et 40 cm pour les fosses et près de 70 cm pour les silos). Cette occupation se développe sur près d’1,2 ha et présente des concentrations plus ou moins diffuses. Les sols ont totalement disparu, en revanche le mobilier céramique, faunique, lithique et architectural oriente vers la présence d’un habitat proche qui ne transparaît plus aujourd’hui qu’en filigrane au travers de ces fonds de structures. Cet ensemble est à rapprocher du site étudié plus au sud en 2012 par B. Sendra.

5Outre ces vestiges anciens, l’époque antique est aussi représentée par quelques traces agricoles (essentiellement des fossés) délimitant des parcelles assez régulières qui s’insèrent parfaitement dans le réseau de cadastration dit de Nîmes A. Aucune trace de plantation de vigne ne transparaît mais il n’est pas impossible que la faible conservation du site en limite très sérieusement la lecture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ghislain Vincent, « Saint-Gilles, Garons – Zac Mitra 1 (tranche 4) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Occitanie, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/31948

Haut de page

Auteur

Ghislain Vincent

Inrap Méditerranée

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Ghislain Vincent

Inrap Méditerranée

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search