Navigation – Plan du site

AccueilRégionsOccitanie201534 – HéraultCabrières – Abri Rothschild

2015
34 – Hérault

Cabrières – Abri Rothschild

Fouille programmée (2015)
Responsable d’opération : Damien Pesesse

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015

Numéro d’opération :

10684

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Texte intégral

1Au pied du Mont Vissou, se développe une importante formation de travertins, dans laquelle s’ouvre à mi-falaise la petite cavité de l’Abri Rothschild. Cette grotte a été explorée depuis le xixe s. La chronologie ni l’ampleur des différentes interventions ne sont précisément documentées, de sorte que nous ne disposons que de peu d’indices pour comprendre le remplissage initial. De dimensions modestes, le site a livré une quantité de mobilier très importante. Leur étude a permis de reconstruire une partie de la séquence. Avec une utilisation par des carnivores, le site a été occupé au Moustérien, à plusieurs reprises durant l’Aurignacien (proto-, ancien/moyen, récent) et au cours du Gravettien. De rares éléments sont d’âge holocène. Les campagnes réalisées en 2010, 2011 et 2013 avaient pour objectif de vérifier si des niveaux archéologiques avaient survécu aux interventions antérieures et le cas échéant de définir leurs extensions. Progressivement, dans 4 zones des niveaux archéologiques ont été reconnus. Il s’agit d’une butte à la base du remplissage, d’une anfractuosité remplie, d’un dépôt conservé dans la pente à l’intérieur de la cavité et de dépôts situés sur la plate-forme externe. Quelques objets isolés, présents dans le concrétionnement qui recouvre les parois, définissent une hauteur minimale du remplissage dans la cavité. Les niveaux fouillés sont donc situés à l’extérieur et à l’entrée de la cavité. Leur induration, voire leur bréchification dans la partie interne, ont probablement contribué à leur préservation. Conservés sur quelques mètres carrés, ces dépôts ont été fouillés extensivement dans le cadre de cette dernière campagne de fouille. Leur puissance n’excède pas 30 cm dans la partie interne, pour 60 cm sur la terrasse. Dans les deux secteurs, un important mobilier osseux a été reconnu, comprenant également quelques restes humains et de rares éléments d’industrie osseuse. De nombreux coquillages perforés sont présents. Le matériel lithique reconnu se rapporte à des occupations du Moustérien et de l’Aurignacien récent. Il correspond bien au mobilier provenant des anciennes collections et du tamisage des déblais, comme l’ensemble du corpus reconnu en fouille. Le tamisage des déblais effectué cette année a d’ailleurs livré plusieurs centaines de coquillages, augmentant le corpus déjà étudié par H. Barge ou Y. Taborin. Plusieurs éléments indiquent une faible préservation des niveaux archéologiques fouillés en 2015. En 2011, un abri situé au pied de la falaise avait été sondé pour définir le mode de remplissage de ces abris en contexte travertineux. Si les conditions sédimentaires semblent difficilement comparables à Rothschild, cet abri 2 a livré quelques éclats évoquant le Paléolithique supérieur. La reprise de cette fouille en 2015 n’a pas permis de confirmer, ni de mieux définir cette occupation et son contexte stratigraphique. La poursuite des études sur les anciennes collections ainsi que les données de cette dernière campagne de fouille permettront de comprendre une partie des liens existant initialement entre ces différents corpus d’objets. Ce point est particulièrement sensible pour les éléments rapportés à l’Aurignacien récent. Alors que le contexte régional présente des caractéristiques singulières (grottes ornées, restes humains), le cadre chronologique reste très flottant.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Damien Pesesse, « Cabrières – Abri Rothschild » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Occitanie, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 19 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/31993

Haut de page

Auteur

Damien Pesesse

Université Rennes-II

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Damien Pesesse

Université Rennes-II

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search