Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire201085 – VendéeLe mobilier lithique entre Verton...

2010
85 – Vendée

Le mobilier lithique entre Vertonne et Chatenay

Prospection thématique (2010)
Responsable d’opération : François Poulnais

Texte intégral

1Dans le cadre de la prospection thématique que nous menons en arrière-pays des Sables-d’Olonne, nous avons inventorié et dessiné deux nouvelles collections privées. La première à l’Île-d’Olonne (site des Grands-Coteaux) comporte une série de cinq armatures perçantes en silex attribuables au Néolithique récent-final ainsi qu’un fragment de lame polie en métadolérite de type A. Les types de flèches recensés sont proches de ceux déjà identifiés sur les sites situés à l’embouchure de la Vertonne avec des armatures pédonculées à ailerons naissants majoritaires. À Brem-sur-Mer, au lieu-dit La Mignotière, nous signalons principalement une armature de flèche perçante en silex blond laiteux dont les ailerons ne sont pas nettement dégagés. Les enlèvements de retouche sont couvrants et très réguliers. Deux nouvelles lames polies de la collection Breton ont également été dessinées. Elles ont été découvertes à Grosbreuil et sont réalisées en silex turonien supérieur de Saintonge.

2Cinq sites (La Sainte-Clémentine, Beauséjour, Le Petit-Parc est et ouest, Le Fenestreau) et trois indices de sites (L’Essart, Les Soulardières, Le Grand-Parc) ont fait l’objet d’une proposition d’étude dans le rapport. Nous les avons découverts entre 2002 et 2004 sur les communes du Château-d’Olonne et d’Olonne-sur-Mer (La Sainte-Clémentine) et ils sont implantés sur les berges ou à proximité du ruisseau de Tanchet (seul le site de Beauséjour est situé sur les hauteurs de l’interfluve). Ils sont datés lorsque le mobilier le permet du Néolithique final (Beauséjour et Le Petit-Parc est) et ce sont essentiellement les lames débitées sur « livre de beurre » en silex du Grand-Pressigny qui permettent ces attributions. Le site de La Sainte-Clémentine et celui du Fenestreau sont eux aussi attribuables, par la présence de lames polies, au Néolithique sans plus de précision possible. L’outillage commun en pierre est réalisé sur des galets glanés sur l’estran et est complété dans des proportions généralement modestes par quelques roches d’importations (silex aalénien de la vallée du Thouet, quartzarénite de Montbert).

3Enfin, le mobilier du site de L’Orgeassière (Olonne-sur-Mer) a fait l’objet d’un premier tri selon les matières premières et d’un second tri selon certains éléments du corpus général. Toutes les pièces en roche coupante importée sont maintenant isolées de l’imposant lot de débitage sur silex côtier (environ 30 000 pièces) et l’étude des armatures de flèches et de haches, des fragments de poignards, du macro-outillage ainsi que la fraction mésolithique et paléolithique du site peut maintenant débuter. Quelques prospections de surface ont permis de tester une anomalie dans le semis de vestiges et de s’assurer de la qualité et de l’homogénéité des premiers ramassages réalisés en 2008 et 2009.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Poulnais, « Le mobilier lithique entre Vertonne et Chatenay » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 28 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/33130

Haut de page

Auteur

François Poulnais

Aranov

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

François Poulnais

Aranov

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search