Navigation – Plan du site
2009

Civens

Les Places
Notice rédigée par : Stéphane Bleu

Entrées d’index

Géographique :

Rhône-Alpes, Loire (42), Civens

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9999

Date de l'opération : 2009 (EX)

1Une campagne d'évaluation archéologique a été menée au lieu-dit « Les Places », dans le cadre d'un  projet de viabilisation d'un futur lotissement artisanal et commercial. Le site est localisé à 3 km au nord de la ville de Feurs, en bordure de la route Nationale 82 reliant Feurs à Roanne. Les terrains totalisant 45 120 m2, ont été sondés jusqu'à une profondeur maximum de 1,55 m, en fonction des niveaux de la nappe et du terrain nature. Cent quinze sondages en quinconce ont ouverts l'ensemble de la parcelle. Il ressort de l'étude stratigraphique des résultats essentiellement géomorphologiques et la découverte de quelques structures dans le secteur nord-ouest de l'emprise. Tous les sondages ont atteint un substrat argilo-sableux englobant des sables grossiers gris bruns rouilles parfois veinés d'argile grise, galets (module 1 à 7 cm), très oxydés, nodules de manganèse (Sd 34). Dans le secteur situé à l'extrémité nord-est de l'emprise (2 sondages concernés), sous ce niveau argilo-sableux sont apparues des argiles grises foncées à noir, très compactes. Elles peuvent correspondre au faciès du substrat connu par ailleurs dans tout ce secteur (dépôt palustre ?) pour le Tertiaire. Au-dessus des argiles sableuses, on trouve les sables moyens gris à beige-brun ou le cailloutis correspondant aux alluvions grossières de la Loire. Les différentes couches sédimentaires, en particulier les niveaux alluvionnaires, ont livré quelques structures de la fin de la période protohistorique et du début de l'époque gallo-romaine.

2À l'extrémité nord-ouest de l'emprise (en bordure du tracé de l'ancienne voie et sur l'extension probable d'un site d'habitat gallo-romain observé lors de travaux routiers en 1990), un ensemble de structures a été identifié. Celles-ci sont attribuables à la fin de la Protohistoire (La Tène Dl - Horizon 4 de Roanne (vers 80-70) grâce à quelques artefacts (tuiles GR, céramiques fines, panses peignées, amphores, etc.) trouvés dans leur comblement ou en association.

3Onze sondages ont révélé la présence de quatre fossés linéaires, trois orientés nord-sud et un autre perpendiculaire, orienté est-ouest. Ils ont tous été recoupés à angle droit et l'un d'eux a été suivi sur une dizaine de mètres au niveau du sondage 114. La forme de leur profil est en cuvette, leur largeur est d'environ 1 m à 2 m et leur profondeur de 0,30 m à 0,50 m. Ils étaient tous creusés dans le substrat graveleux. Leur comblement est apparu relativement homogène, constitué d'une argile sableuse gris beige à petit gravier et quelques galets et nodules de ferromanganèse en forte quantité. Ces fossés, correspondant vraisemblablement à d'anciennes limites parcellaires et pourraient éventuellement former un système orthonormé. L'un des fossés semble avoir été pérennisé sous la forme d'un caniveau construit avec couverture de tuiles.

4Un sondage, a permis d'identifier une structure complexe constituée d'un mur d'un trou de poteau et d'une fosse. Les parcelles sondées se situent, par conséquent, pour partie dans l'emprise d'une installation rurale (abri avec auvent ?). La présence de scories en bordure du mur ne peut valider l'hypothèse d'une petite forge rurale ; ces dernières  auraient plutôt été disposées là en raison de leur caractère drainant. La structure est, semble-t-il, datable du début du Ier s. av. notre ère (fonds d'olpés à pâte calcaire attestés dans l'atelier lyonnais de Saint-Vincent). Il convient cependant de rester prudent devant une datation fournie par un unique tesson de céramique.

5Une occupation de l'époque augustéenne ou du Haut-Empire peut donc se développer à proximité immédiate de l'emprise (fragment d'amphore Dressel 20, ainsi que ainsi que de la céramique tournée commune). L'absence totale de céramique fine ou d'éléments caractéristiques ne permet toutefois pas d'avancer une datation plus précise pour la fin de l'occupation à l'époque antique.

6Bleu Stéphane

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Stéphane Bleu, « Civens », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 10 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/3454

Haut de page

Responsable d'opération

Stéphane Bleu

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals