Navigation – Plan du site
2009

Villette-d'Anthon

Charvas 3
Notice rédigée par : Catherine Bellon

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9969

Date de l'opération : 2009 (EX)

1Le projet d'aménagement du parc d'activités économiques de Charvas, a conduit l'INRAP à intervenir sur une zone accessible de 349 318 m2 au lieu-dit « Charvas sud ». Trois tranches ont été sondées en continuité (1120 sondages) soit 29 708 m2 correspondant à plus de 8 % du terrain accessible.

2Ce sont 139 sondages qui se sont révélés positifs, permettant de mettre au jour des vestiges tels que murs en galets, fosses, fossés, rares inhumations (2) et crémations ou de simples artefacts, tels que céramique, faune et autre objets métalliques. On remarquera une concentration sensible des vestiges dans les tranches 1 et 2 du projet d'aménagement, soit au centre-est des parcelles sur près de 10 ha dans les colluvions piégées sur les flancs des buttes morainiques.

3La période la plus ancienne attestée ici est la Protohistoire, plus précisément la fin de l'âge du Bronze (BFinal 2b/3a et BFinal 3b/Ha C) avec des fosses, dont l'une a livré des céramiques et de nombreux déchets en torchis témoignant de bâtis probablement proches.

4Un unique fossé pourrait témoigner d'une fréquentation au Ier s. av. J.-C. alors qu'une fosse et une crémation sont datées de l'époque augustéenne. Puis, plusieurs crémations (et un bûcher) dates des Ier s.-IIe s. apr. J.-C., sont semblent-il isolées au sein d'un vaste espace (24 ha) où seuls des fosses et de rares fossés ont été mis en évidence. Une seule fosse contient du mobilier céramique datable du Bas-Empire alors qu'une monnaie du IVe s. témoigne également, dans une fosse médiévale, d'une fréquentation du site à cette époque.

5Enfin, une ou plutôt des réoccupations du lieu sont datées des Ve s.-VIIIe s. et Xe s.-XIIe s. : quelques murs en galets attestent l'existence de ( 3 ?) petits bâtiments ruraux, auprès desquels fossés et fosses semblent se concentrer (2,5 ha). Un dernier bâti, à l'extrémité nord de la parcelle pourrait clore l'occupation au bas Moyen Âge.

6Deux sépultures à inhumation, se révèlent apparemment - une seule a pu être fouillée - sans artefact, mais pourraient être rattachées à l'occupation médiévale.

7Bellon Catherine 

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Catherine Bellon, « Villette-d'Anthon », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/3465

Haut de page

Responsable d'opération

Catherine Bellon

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals