Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire200185 – VendéeMaillezais – Abbaye Saint-Pierre

2001
85 – Vendée

Maillezais – Abbaye Saint-Pierre

Sauvetage urgent et fouille programmée (2001)
Responsable d’opération : Jocelyn Martineau

Texte intégral

1Cette deuxième année de fouille, poursuivie sur la terrasse occidentale de l’abbaye, a permis de développer nos connaissances sur l’organisation des infrastructures temporelles de l’abbaye. Il a été possible de reconnaître quatre phases principales d’occupation liées à la rénovation de l’ensemble claustral et abbatial. Les trois premières phases se caractérisent par un développement du bâti contre les marges du plateau, du xie au xive s., des structures domestiques bordant une cour empierrée. La quatrième phase bouleverse totalement l’occupation primitive. Les bâtiments et niveaux de cours sont coupés par un fossé taillé en V, creusé le long de la façade occidentale de l’abbaye. Les terres rejetées depuis la tranchée forment une première levée appuyée contre le mur du cloître. L’accès aux bâtiments conventuels est alors repris sur une porte primitive, rehaussée à cette occasion. Aucun vestige d’un éventuel pont-levis n’a été conservé, empêchant toute restitution précise du franchissement associé à cette première fortification. Le talus est maçonné dans un deuxième temps du nord au sud, conjointement à la construction d’une puissante courtine qui condamne l’entrée de l’abbatiale. Une tour de flanquement quadrangulaire est alors élevée au centre du front ouest, à proximité de la porte. Mais la fortification reste inachevée à 2 m au sud de la tour. La contrescarpe du fossé est quant à elle associée à un merlon de terre bordé par une voie pavée orientée nord-est – sud-ouest, qui redescend vers le marais, en direction de la digue sud. La datation de ces deux périodes de fortification reste à préciser, notamment par l’étude de mobilier archéologique retrouvé dans le talus et le fossé. Elles pourraient être liées à la vague d’insécurité qui touche le Poitou lors de la Guerre de Cent Ans. L’ensemble est par la suite entièrement remblayé avant 1699, date du premier levé général du site par Claude Masse, qui ne signale aucune structure fortifiée de ce côté-ci de l’abbaye, à l’exception de la tour quadrangulaire et de la porte réutilisée comme accès vers le canal de la Jeune Autize.

Fig. 1 – Vue générale des fortifications occidentales depuis le sud

Fig. 1 – Vue générale des fortifications occidentales depuis le sud

Cliché : J. Martineau (Afan), J. Tourneur.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue générale des fortifications occidentales depuis le sud
Crédits Cliché : J. Martineau (Afan), J. Tourneur.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/35829/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,3M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jocelyn Martineau, « Maillezais – Abbaye Saint-Pierre » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 28 septembre 2020, consulté le 26 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/35829

Haut de page

Auteur

Jocelyn Martineau

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jocelyn Martineau

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search