Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire198544 – Loire-AtlantiquePornic – La Joselière

1985
44 – Loire-Atlantique

Pornic – La Joselière

Fouille programmée (1984-1985)
Responsable d’opération : Jean L’Helgouach

Entrées d’index

Année de l'opération :

1984, 1985

Chronologie :

Préhistoire, Néolithique

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Texte intégral

1Commencées en 1984 (Gallia Préhistoire, 28, 1985, p. 373-376, fig. 3-7), la fouille et la restauration de ce remarquable monument transepté ont été achevées en 1985 (fig. 1). La fouille de la chambre latérale est a été terminée ; quelques vestiges de poteries et de silex y ont été recueillis mais ils n’apportent aucune indication culturelle significative.

Fig. 1 – Plan général du monument après la fouille et les consolidations

Fig. 1 – Plan général du monument après la fouille et les consolidations

Dessin : J. L’Helgouach, D. Le Gouestre.

2Les décapages le long du cairn, sur les flancs nord et est, ont fourni une information essentielle sur les structures et les affinités du site. En effet nous avons retrouvé toute la base des murs de parement délimitant le monument côté nord-est (fig. 2) ; les angles nord et est sont bien préservés et permettent de constater que le plan du monument est quadrangulaire. La longueur de la façade nord-est (façade latérale droite) est de 11,7 m. Par symétrie, les mesures des façades sud-est (façade des entrées) et nord-est (façade arrière) sont évaluées à 11,5 m, ce qui donne un plan presque carré.

Fig. 1 – Vue sur le décapage du flanc nord du cairn

Fig. 1 – Vue sur le décapage du flanc nord du cairn

Au premier plan, l’angle nord des parements. Le parement latéral est recoupé par une tranchée de câble téléphonique germanique.

Cliché : J. L’Helgouach.

3De la façade de l’entrée aspectée au sud-est, nous avons dégagé toute la longueur du mur interne, mais seule une partie du mur extérieur est conservée, et l’on ignore comment cette façade s’articulait avec l’entrée du couloir.

4Un peu de matériel, surtout des fragments de poterie, a été recueilli devant la façade de l’entrée, à l’endroit où la couche archéologique n’a pas été trop perturbée par les labours ; un niveau de tessons écrasés a été dégagé jusqu’à 4 m en avant de ce mur de façade. Il s’agit d’une poterie dont la surface est très endommagée ; mais les zones en bon état montrent que l’on a affaire à une céramique du Néolithique moyen, de bonne qualité, rouge orangé, très lustrée et polie. Parmi cette céramique, le profil d’un petit récipient a été restitué (fig. 3) : il s’agit d’un vase à pied plat, au profil évasé (style coquetier), avec bouton perforé externe et cupule au fond du réceptacle ; on connaît un autre vase identique à Port-Blanc, Saint-Pierre-Quiberon (Morbihan), associé à des poteries à épaulement du Néolithique moyen. Ainsi sont bien confirmées les affinités culturelles de cet édifice, déjà éclairées par les découvertes de perles dans la chambre latérale sud.

Fig. 3 – Petit récipient en forme de coquetier découvert devant la façade sud-est du cairn

Fig. 3 – Petit récipient en forme de coquetier découvert devant la façade sud-est du cairn

Cliché : J. L’Helgouach.

5La restauration et la consolidation des structures dégagées ont été assurées par l’équipe de fouille elle-même. Les dalles de paroi de la chambre latérale est ont été redressées, permettant le repositionnement correct de la dalle de couverture. Les parois détruites de la cellule nord ont été restaurées à l’aide des éléments gisant autour du cairn. De même la couverture de la cellule nord et du couloir a été restituée. Deux petites dalles, peu élevées, ont été installées aux emplacements des dalles septales présumées qui, dans l’axe du couloir, devaient faire office de cloisons laissant un passage réduit vers les deux chambres latérales du fond.

6Les murs des façades découverts ont été protégés par quelques assises de pierre complémentaires (fig. 4). Sur le flanc sud du cairn, afin de stabiliser les éléments mégalithiques de la structure interne, les façades ont été restituées en symétrie de celles découvertes côté nord. Le bloc de quartz que nous avions trouvé du côté droit de l’entrée du couloir, reposant sur des éboulis, a été placé devant le parement interne, légèrement à droite de l’entrée ; la justification de cette position incertaine est basée sur la structure d’entrée du mégalithe transepté des Trois Squelettes à Pornic, où les deux premières pierres de paroi sont des quartz.

Fig. 4 – Pierre à cupules intégrée dans le mur de façade à droite de l’entrée

Fig. 4 – Pierre à cupules intégrée dans le mur de façade à droite de l’entrée

Cliché : J. L’Helgouach.

7La fouille du mégalithe de La Joselière a montré une nouvelle facette du style mégalithique dit « à transept » de cette région. Loin d’être stéréotypée, cette architecture est, au contraire, très variable ; ce qui surprend ici, c’est la forme quadrangulaire stricte du cairn et ses dimensions réduites au plus juste autour d’un édifice interne qui, au contraire, est bien développé. Les quatre chambres latérales, de dimensions presque équivalentes, donnent une capacité sépulcrale très importante de part et d’autre d’un couloir unique (fig. 5).

Fig. 5 – Vue générale du monument après les fouilles

Fig. 5 – Vue générale du monument après les fouilles

Cliché : J. L’Helgouach.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général du monument après la fouille et les consolidations
Crédits Dessin : J. L’Helgouach, D. Le Gouestre.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/36581/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 394k
Titre Fig. 1 – Vue sur le décapage du flanc nord du cairn
Légende Au premier plan, l’angle nord des parements. Le parement latéral est recoupé par une tranchée de câble téléphonique germanique.
Crédits Cliché : J. L’Helgouach.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/36581/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 519k
Titre Fig. 3 – Petit récipient en forme de coquetier découvert devant la façade sud-est du cairn
Crédits Cliché : J. L’Helgouach.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/36581/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 331k
Titre Fig. 4 – Pierre à cupules intégrée dans le mur de façade à droite de l’entrée
Crédits Cliché : J. L’Helgouach.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/36581/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 446k
Titre Fig. 5 – Vue générale du monument après les fouilles
Crédits Cliché : J. L’Helgouach.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/36581/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 980k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean L’Helgouach, « Pornic – La Joselière » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 23 octobre 2020, consulté le 17 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/36581

Haut de page

Auteur

Jean L’Helgouach

Direction des Antiquités préhistoriques des Pays de la Loire

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean L’Helgouach

Direction des Antiquités préhistoriques des Pays de la Loire

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search