Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire200972 – SartheMont-Saint-Jean – Roullée

2009
72 – Sarthe

Mont-Saint-Jean – Roullée

Fouille programmée (2009)
Responsable d’opération : Florian Sarreste

Texte intégral

1En 1844 a été mis au jour, dans un pré proche de la ferme de Roullée, un bâtiment maçonné d’époque romaine interprété comme un balnéaire (thermes privés), probablement associé à une opulente résidence rurale. Le site de Roullée a été interprété, dès sa découverte, comme une villa malgré l’absence de bâtiments en lien avec les productions agricoles (pars rustica). Or les recherches menées depuis 2004 ont permis de confirmer une importante zone de production sidérurgique antique, centrée sur la partie orientale de la forêt domaniale de Sillé-le-Guillaume et dont les principaux ateliers entourent le site de Roullée. La présence d’une hypothétique villa dans ce contexte métallurgique pose la question des liens qu’elle pouvait entretenir avec l’activité sidérurgique proche.

2C’est dans cette perspective qu’ont été reprises les recherches sur le site de Roullée, seul établissement rural antique connu dans un secteur qui demeure un vide de la carte archéologique. Ce projet a pour but de définir la chronologie du site, délimiter son extension, déterminer l’état de conservation, et d’acquérir des données pour établir sa fonction.

3En préalable à la fouille une prospection géophysique (électrique et magnétique) a été menée. Celle-ci, réalisée par la société Géocarta dans le cadre de l’ANR CELTECOPHYS dirigée par K. Gruel, a concerné 1,7 ha. Elle a permis de cerner trois ensembles d’anomalies, interprétés comme des bâtiments, numérotés de 1 à 3 du nord au sud. Le bâtiment 3 a été identifié, en raison de ses dimensions, au balnéaire dégagé au xixe s. et jusqu’alors non localisé.

4La première campagne de terrain, effectuée en août 2009, s’est limitée à deux sondages restreints (45 m2 chacun) ouverts sur les bâtiments 1 et 2.

5Le sondage 1, portant sur le bâtiment 1, a révélé au moins deux états. Le premier correspond au passage d’un fossé dont le comblement a livré un abondant mobilier datable du troisième quart du ier s. de notre ère. Son extension et sa fonction ne sont pas déterminées. C’est après l’abandon de ce fossé que s’installe le bâtiment 1. Cinq alignements discontinus de gros blocs de grès quartzite non équarris ont été mis en évidence. Ils ont été interprétés comme les supports de sablières basses, soutenant des parois à pans de bois. Les niveaux de démolition ont livré de très nombreuses tegulae et imbrices indiquant une couverture de tuiles. Le plan de cet édifice est encore largement méconnu. La céramique indique une occupation au moins jusqu’au iiie s. 14,7 kg de scories de post-réduction ont été découvertes dans le sondage 1. Malgré leur position secondaire, ces résidus prouvent la proximité d’une forge hors de l’emprise des sondages.

6Le bâtiment 2 était clairement perceptible sur la prospection magnétique. Le sondage 2 a permis d’en dégager l’angle nord-est sur une vingtaine de mètres carrés. Malgré l’exiguïté du sondage trois phases de construction ont pu être mises en évidence. L’installation de ce bâtiment interviendrait dans la seconde moitié du ier s. Les murs sont construits en petits moellons équarris liés à la terre. Il s’agit probablement de murs bahuts servant de support à des parois à pans de bois. Deux phases de réaménagement ont été distinguées avant et après l’effondrement de la toiture de tuiles, intervenu vers la fin du iiie s. La datation du troisième état de construction n’est pas clairement établie. Les éléments de céramique les plus récents sont attribuables à une période du viie s. au ixe s. mais ne peuvent être liés de manière certaine à ce dernier aménagement. Le mobilier est trop indigent pour trancher définitivement la question de la fonction du bâtiment 2. Toutefois, la découverte d’une hipposandale et d’une applique de harnais indiquent la présence de chevaux lors d’un des états du bâtiment.

7Les fragments de deux metae de meules « hydrauliques » en réutilisation dans un alignement de blocs et dans les remblais d’installation du bâtiment 1 prouvent la présence d’un moulin à eau attaché à l’établissement de Roullée. Cette installation n’a pas été mise au jour dans l’emprise, très restreinte, des sondages ouverts cette année. La présence d’un tel équipement, habituellement repéré à proximité d’agglomérations, est une découverte majeure de cette première campagne de fouille. Ceci incite à conférer à cet établissement rural un statut privilégié.

Fig. 1 – Sondage 1, bâtiment 1

Fig. 1 – Sondage 1, bâtiment 1

Cliché : F. Sarreste (université de Tours).

Fig. 2 – Sondage 2, état 3

Fig. 2 – Sondage 2, état 3

DAO : F. Sarreste (université de Tours).

Fig. 3 – Meules

Fig. 3 – Meules

DAO : F. Sarreste (université de Tours).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Sondage 1, bâtiment 1
Crédits Cliché : F. Sarreste (université de Tours).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/36776/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 554k
Titre Fig. 2 – Sondage 2, état 3
Crédits DAO : F. Sarreste (université de Tours).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/36776/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 530k
Titre Fig. 3 – Meules
Crédits DAO : F. Sarreste (université de Tours).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/36776/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 197k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Florian Sarreste, « Mont-Saint-Jean – Roullée » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 20 septembre 2020, consulté le 27 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/36776

Haut de page

Auteur

Florian Sarreste

Université de Tours

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florian Sarreste

Université de Tours

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search